Interview de Jean-Marc Alexandre, can­di­dat à La Ricamarie

La Ricamarie est une des com­munes les plus pauvres du dépar­te­ment. La ville est gérée depuis des décen­nies par le par­ti com­mu­niste. cette année, encore, une liste d’op­po­si­tion se pré­sente. Elle s’ex­prime dans nos colonnes.

Comme vous l’a­vez consta­té, à l’oc­ca­sion des élec­tions muni­ci­pales 2020, 42info.fr a créé une rubrique tem­po­raire. Nous pro­po­sons à un maxi­mum de can­di­dats des com­munes les plus impor­tantes de la Loire de répondre à trois ques­tions. Chaque inter­viewé se voit poser trois ques­tions et il dis­pose au total de 2500 signes pour y répondre. Certains élus répondent par­fois très briè­ve­ment, d’autres répondent à côté. Notre sup­port n’est pas res­pon­sable des ses dif­fé­rentes atti­tudes. Notre sou­hait est sim­ple­ment d’of­frir à des can­di­dats l’oc­ca­sion de mieux se faire connaître ain­si que leur pro­jet. Bonne lecture.

Pourquoi est-il si dif­fi­cile de s’op­po­ser à une muni­ci­pa­li­té communiste ?

Il est vrai, qu’ils dis­posent de moyens finan­ciers consi­dé­rable !Toutefois, une muni­ci­pa­li­té com­mu­niste c’est comme un vieux spa­ra­drap, il s’ac­croche encore ! Mais on sait qu’il va tomber

Lesthé­ma­tiques majeures de votre liste ?

Faire en sorte que toutes les com­mu­nau­tés pré­sentes à la Ricamarie puissent  vivre en har­mo­nie. Et en toute sécu­ri­té.  A cette fin, Il convient de réta­blir l’au­to­ri­té, avec une police effi­cace, et une vidéo pro­tec­tion per­for­mante et un éclai­rage éco­lo­gique la nuit. Avec une équipe muni­ci­pale, à l’é­coute des citoyens, indé­pen­dante des par­tis, hon­nête, qui maî­trise ses dos­siers, Changeons la Ricamarie !

Comment pen­sez-vous chan­ger l’i­mage de la Ricamarie ?

27 % de chô­meurs et 30 % de pauvres ! Comment peut-on se satis­faire d’un tel bilan ?

Redonner du dyna­misme éco­no­mique c’est géné­rer de l’emploi. Générer de l’emploi c’est inté­grer une nou­velle popu­la­tion active. L’immobilier, le com­merce, les asso­cia­tions, tous les acteurs locaux seront gagnants. Autrefois la mine était la richesse de la Ricamarie. Nous, nous vou­lons redon­ner bonne mine, a notre belle ville.

Pat Françon

© Photo Jean-Marc Alexandre

Les autres infos