Interview de Jean-Marc Alexandre, candidat à La Ricamarie

La Rica­marie est une des com­munes les plus pau­vres du départe­ment. La ville est gérée depuis des décen­nies par le par­ti com­mu­niste. cette année, encore, une liste d’op­po­si­tion se présente. Elle s’ex­prime dans nos colonnes.

Comme vous l’avez con­staté, à l’oc­ca­sion des élec­tions munic­i­pales 2020, 42info.fr a créé une rubrique tem­po­raire. Nous pro­posons à un max­i­mum de can­di­dats des com­munes les plus impor­tantes de la Loire de répon­dre à trois ques­tions. Chaque inter­viewé se voit pos­er trois ques­tions et il dis­pose au total de 2500 signes pour y répon­dre. Cer­tains élus répon­dent par­fois très briève­ment, d’autres répon­dent à côté. Notre sup­port n’est pas respon­s­able des ses dif­férentes atti­tudes. Notre souhait est sim­ple­ment d’of­frir à des can­di­dats l’oc­ca­sion de mieux se faire con­naître ain­si que leur pro­jet. Bonne lec­ture.

Pourquoi est-il si dif­fi­cile de s’op­pos­er à une munic­i­pal­ité com­mu­niste ?

Il est vrai, qu’ils dis­posent de moyens financiers con­sid­érable !Toute­fois, une munic­i­pal­ité com­mu­niste c’est comme un vieux sparadrap, il s’ac­croche encore ! Mais on sait qu’il va tomber

Lesthé­ma­tiques majeures de votre liste ?

Faire en sorte que toutes les com­mu­nautés présentes à la Rica­marie puis­sent  vivre en har­monie. Et en toute sécu­rité.  A cette fin, Il con­vient de rétablir l’au­torité, avec une police effi­cace, et une vidéo pro­tec­tion per­for­mante et un éclairage écologique la nuit. Avec une équipe munic­i­pale, à l’é­coute des citoyens, indépen­dante des par­tis, hon­nête, qui maîtrise ses dossiers, Changeons la Rica­marie !

Com­ment pensez-vous chang­er l’im­age de la Rica­marie ?

27 % de chômeurs et 30 % de pau­vres ! Com­ment peut-on se sat­is­faire d’un tel bilan ?

Redonner du dynamisme économique c’est génér­er de l’emploi. Génér­er de l’emploi c’est inté­gr­er une nou­velle pop­u­la­tion active. L’im­mo­bili­er, le com­merce, les asso­ci­a­tions, tous les acteurs locaux seront gag­nants. Autre­fois la mine était la richesse de la Rica­marie. Nous, nous voulons redonner bonne mine, a notre belle ville.

Pat Françon

© Pho­to Jean-Marc Alexan­dre

Les autres infos