Interview de Laurent Caruana, can­di­dat à St-Cyprien

Laurent Caruana, élu conseiller muni­ci­pal de 2001 à 2008 auprès d’Henri Faure, Laurent Caruana, sans éti­quette, 55 ans, connaît bien la vie locale de Saint-Cyprien (42). 

On dit que les tra­fics atteignent aujourd’­hui les petites com­munes
rurales. Que consta­tez-vous à Saint-Cyprien ?

De par ma qua­li­té de fonc­tion­naire de police, et mon expé­rience pro­fes­sion­nelle, cela m’amène à confir­mer que les tra­fics ne sont plus réser­vés aux grandes villes. Concernant Saint Cyprien, les gen­darmes font un excellent tra­vail de fond pour les trafics. 

il faut plu­tôt consi­dé­rer que c’est l’incivilité qui impor­tune comme le bruit, les débris de verre, les détri­tus au sol, une vitesse exces­sive sur l’ensemble de la com­mune, etc.

On constate que la sécu­ri­té au sens large est la pre­mière pré­oc­cu­pa­tion dans tous les son­dages.

déci­sion de bais­ser de 10% les indem­ni­tés des élus

Si vous êtes élus, quelles seront vos priorités ?

Notre pro­gramme réa­liste et concret va être très pro­chai­ne­ment pré­sen­té aux cyprien­noises et cyprien­nois. Il sera social, éco­no­mique et environnemental.

L’équipe de « Saint Cyprien, une pas­sion pour tous », une fois élue pren­dra la pre­mière déci­sion de bais­ser de 10% les indem­ni­tés des élus. Cela repré­sente une éco­no­mie de 4500,00€ envi­ron par an. Soit 27000,00€ pour la durée du mandat.

Nous avons éta­bli une feuille de route en 4 piliers essen­tiels qui seront détaillés dans le pro­gramme. Ces piliers sont : ren­for­cer la sécu­ri­té et lut­ter contre les inci­vi­li­té. Améliorer la vidéo pro­tec­tion sur l’ensemble de la com­mune aux endroits stra­té­giques. Développer le bien vivre ensemble, tra­vailler sur l’intergénérationnel

Nous avons encore la chance d’être un vil­lage à taille humaine. Cette proxi­mi­té est pré­cieuse. Il nous faut la déve­lop­per, l’entretenir ce qui per­met­tra de rap­pro­cher tous nos quar­tiers. Nous crée­rons une ins­tance de concer­ta­tion citoyenne. Composée de volon­taire de notre com­mune, elle sera consul­tée sur dif­fé­rentes thé­ma­tiques pour éclai­rer le vote du conseil muni­ci­pal. Être exem­plaire en matière de tran­si­tion éco­lo­gique. Nous met­trons un plan de tra­vaux sur la man­da­ture pour que tous les bâti­ments com­mu­naux soient propres et autonomes.

Accompagner le tis­su asso­cia­tif spor­tif et cultu­rel. Nous accom­pa­gne­rons ces asso­cia­tions pour qu’elles puissent se déve­lop­pées. C’est un véri­table pou­mon de vie sur notre com­mune. Pour cela la mai­trise du bud­get sera de rigueur. Favoriser l’investissement par rap­port au fonctionnement.

En 2020, les com­munes ne peuvent exis­ter sans la coopé­ra­tion inter­com­mu­nale. Quelle est votre posi­tion sur ce sujet ?

Saint Cyprien appar­tient à l’agglomération Loire Forez. Et c’est très bien, puisque cela ren­force une iden­ti­té forte du Forez dans la Loire. Nous serons actifs et vigi­lants dans le tra­vail au quo­ti­dien. La loi impose des com­pé­tences obli­ga­toires aux EPCI. Il ne faut pas que cette ins­tance s’éloigne des habi­tants. Nous avons encore pu le consta­ter avec le trans­fert de la ges­tion de l’eau au 1 er jan­vier de cette année. La mutua­li­sa­tion doit être source d’économies.

Les autres infos