Jean-Jacques Goldman : son répertoire musical disponible en streaming



L’at­tente aura été longue pour les fans, mais pas sans espoir. C’est offi­ciel depuis le 23 août 2019 à minu­it : l’im­pres­sion­nante discogra­phie de Jean-Jacques Gold­man est disponible sur les prin­ci­pales plates-formes de stream­ing du Web (Spo­ti­fy, Deez­er) ; un moyen d’é­coute que l’artiste avait longtemps boudé.

Avec l’évo­lu­tion d’in­ter­net, du réseau mobile haut débit et des appli­ca­tions sur les télé­phones porta­bles ce sys­tème d’é­coute en stream­ing n’a cessé de s’am­pli­fi­er d’an­née en année, ce qui a per­mis en 2018 de bat­tre à nou­veau des records d’é­coute sur le net et pour les dif­fuseurs d’empocher de bonnes sommes d’ar­gent.

Impos­si­ble d’ig­nor­er le numérique…

Cette présence numérique était-elle oblig­a­toire, néces­saire pour celui qui est régulière­ment élu per­son­nal­ité préférée des Français ? Cha­cun est libre ou non de pos­er son réper­toire musi­cal sur le web et sur cette façon de con­som­mer de la musique, mais il est tout de même dif­fi­cile de nos jours d’ig­nor­er cette vit­rine ; des artistes comme Fran­cis Cabrel ont longtemps “résisté” au stream­ing. Gold­man fai­sait par­tie de ses excep­tions, mais au vu de son arrivée sur le dig­i­tal il a sûre­ment trou­vé un accord con­clu­ant vis-à-vis des droits d’au­teur qu’il défend tant. Jean-Jacques Gold­man c’est 44 années d’ac­tiv­ités et plus de 30 mil­lions de dis­ques ven­dus. Quand la musique est bonne, pourquoi s’en priv­er !



Les autres infos