Jean-Michel MIS com­mu­nique suite à un éven­tuel aban­don de l’A45

Lettre de Jean-Michel MIS, dépu­té de la Loire, en rap­port à un éven­tuel aban­don de l’A45.

Loin de l’ironie et des cri­tiques acerbes des dif­fé­rents com­mu­ni­qués de presse qui se mul­ti­plient depuis lun­di et l’annonce d’un pré­ten­du aban­don du pro­jet de l’A45 au pro­fit d’un plan B, je sou­haite fer­me­ment rap­pe­ler que, à ce jour et jusqu’à preuve du contraire, il est de la seule com­pé­tence du gou­ver­ne­ment de déter­mi­ner les pro­jets qui seront rete­nus dans le pro­jet de loi de pro­gram­ma­tion des infra­struc­tures, qui sera pré­sen­té à l’automne, à l’Assemblée Nationale.

Aussi, tous les acteurs locaux favo­rables au pro­jet de l’A45 seraient bien ins­pi­rés de mettre leur éner­gie à fédé­rer les défen­seurs de ce dos­sier plu­tôt que d’alimenter de sté­riles polé­miques, de cris­tal­li­ser des oppositions.

C’est ensemble et d’une même voix, loin des ques­tions par­ti­sanes et de vaines attaques per­son­nelles que nous pour­rons convaincre le gou­ver­ne­ment de la per­ti­nence de l’A45 pour notre ter­ri­toire, son éco­no­mie et l’emploi de ses habitants.

Je réaf­firme mon entière dis­po­ni­bi­li­té à par­ti­ci­per à Paris à une délé­ga­tion conduite par les défen­seurs et finan­ceurs du pro­jet de l’A45.

 



Les autres infos
Les autres infos