La police pique dans la cagnotte des criminels

C’est une infor­ma­tion du Progrès de ce dimanche. « Toucher au por­te­feuille est plus gênant pour eux (NDLR : les cri­mi­nels) que des peines de pri­son » résume Judicaële Ruby, com­mis­saire divi­sion­naire, chef de divi­sion éco­no­mique et finan­cière de la police judi­ciaire (PJ) dans les colonnes du jour­nal, et explique que« C’est une mesure très très effi­cace, quand on leur dit qu’on va sai­sir tous leurs bien ».

Dans la Loire depuis le début 2018, les gen­darmes ont confis­qué 708 859 euros. En février der­nier 353 000 euros ont été récu­pé­rés. La gen­dar­me­rie a sai­si 57 mil­lions, rien qu’en 2015. Les délin­quants sont tou­chés au cœur et leurs biens sont récu­pé­rés au pro­fit des forces de l’ordre, écrit  le jour­nal Le Progrès.

Donnez votre avis sur notre page Facebook



Les autres infos