La ville de Saint-Etienne répond à Lionel Saugues

La ville de Saint-Etienne s’é­tonne du fait que Lionel Saugues ait ren­du public, ce matin, une « pre­mière liste des enseignes qui s’installeront dans le centre com­mer­cial STEEL ». Rappelons que Lionel Saugues à annon­cé l’ou­ver­ture d’un “Familly Store”, un concept du Magasin Mango déjà pré­sent à Saint-Etienne au Ursules.

La ville de Saint-Etienne nous a fait par­ve­nir un com­mu­ni­qué expli­quant que “Ces infor­ma­tions, par nature confi­den­tielles, ne sont pas des­ti­nées à être com­mu­ni­quées car non défi­ni­tives, et consti­tuent des élé­ments de tra­vail du groupe APSYS”.

Communiqué com­plet :

La ville de Saint-Etienne regrette que cette com­mu­ni­ca­tion vienne fra­gi­li­ser le contexte com­mer­cial très posi­tif à Saint-Etienne, dont la redy­na­mi­sa­tion est incon­tes­table depuis 2014.  Le meilleur indi­ca­teur en est le solde d’ouverture et de fer­me­tures des com­merces, posi­tif depuis main­te­nant 3 années.

L’installation crois­sante et conti­nue de nou­velles enseignes démontre une confiance renou­ve­lée des inves­tis­seurs dans la poli­tique menée depuis le début du man­dat. Cette nou­velle sor­tie sur les réseaux sociaux fra­gi­lise par ailleurs de manière sub­stan­tielle le pro­jet STEEL, qui consti­tue le plus gros inves­tis­se­ment pri­vé de ces der­nières décen­nies dans la Loire à hau­teur de 150 mil­lions d’euros.

La ville de Saint-Etienne rap­pelle que le pro­jet demeure sou­mis au strict res­pect du cahier des charges tel que défi­ni lors de l’ap­pel à pro­jets et qui n’a pas chan­gé. Ce pro­jet s’inscrit dans une volon­té de com­plé­ter l’offre com­mer­ciale du centre-ville, voire de le ren­for­cer comme dans le cas d’une nou­velle ins­tal­la­tion d’une enseigne déjà pré­sente sur le territoire.

En effet, les chiffres d’affaires étant cal­cu­lés à l’échelle d’une ville, chaque nou­veau point de vente consti­tue un plus en termes d’activités et d’emplois créés. STEEL repré­sente une oppor­tu­ni­té pour Saint-Etienne notam­ment avec la créa­tion de plu­sieurs cen­taines d’emplois directs et indi­rects géné­rées par le chan­tier lui-même, et par la future exploi­ta­tion com­mer­ciale du site.

Il contri­bue aus­si à réduire signi­fi­ca­ti­ve­ment le risque d’é­va­sion com­mer­ciale vers la région lyon­naise esti­mé par la CCI à quelque 176 mil­lions d’eu­ros au mini­mum. A ce stade, la ville de Saint-Etienne laisse le soin au groupe Apsys, inves­tis­seur et futur ges­tion­naire du centre com­mer­cial, de réagir à ces pseu­do-révé­la­tions. Lionel Saugues a sié­gé à l’en­semble des comi­tés de com­mer­cia­li­sa­tion rela­tif au pro­jet STEEL qui ont eu lieu depuis 2016, en qua­li­té, à l’é­poque, d’adjoint.



Les autres infos