Andrézieux : l’abattoir dans le viseur d’une association animaliste



L’association Direct Action Eve­ryw­here France (DxE) vient de publier une vidéo tour­née dans l’abattoir de André­zieux-Bou­théon. On y voit des images insou­te­nables.

L’Abattoir de proxi­mi­té d’Andrézieux-Bouthéon fonc­tionne depuis 2015 et il est cer­ti­fié bio. Les équi­pe­ments sont récents, pour­tant ce qu’on voit dans la vidéo est insou­te­nable. On peut obser­ver des mou­tons et des chèvres égor­gés par les ouvriers de l’abattoir. Ici ça se passe bien à côté de chez nous.

Les ani­maux sont apeu­rés et tentent de s’enfuir. On les voit rat­tra­pés par les employés de l’abattoir. Comme toutes les vidéos tour­nées par l’association Direct Action Eve­ryw­here France (DxE), celle-là est com­men­tée par le rap­peur Sto­my Bug­sy qui prête son image pour la cause ani­male.

Regar­dez la vidéo com­men­té par Sto­my Bug­sy :

Une plainte dépo­sée

Le pré­sident de l’association Direct Action Eve­ryw­here (DxE) explique dans un com­mu­ni­qué : « Le bien-être ani­mal n’existe pas dans un abat­toir, même cer­ti­fié bio. Ici, les pro­cé­dures sont res­pec­tées, le maté­riel est récent et fonc­tionne. Il n’y a pas d’actes sadiques envers les ani­maux, et pour­tant les images sont tou­jours aus­si cho­quantes ». Bru­no Ber­tho­let, le pré­sident de l’abattoir d’Andrézieux a indi­qué avoir por­té plainte pour vio­la­tion de bien pri­vé. A nos col­lègues du Pro­grès, il explique : « Le per­son­nel est cho­qué, nous réflé­chis­sons aux suites et réagi­rons dans les pro­chains jours aux suites don­nées ». Il rajoute, « L’abattoir est à taille humaine, dis­pose des équi­pe­ments les plus modernes et offre offre la pos­si­bi­li­té à 35 éle­veurs du sud du dépar­te­ment de récu­pé­rer les ani­maux tués pour une vente en direct à la ferme ».



Les autres infos