L’ASSE au bord de l’asphyxie financière ?

Le malheur des uns fait le bonheur des autres, et l’AS Saint-Etienne ne doit pas s’attendre à des cadeaux en ces temps difficiles. 

Le football français traverse une crise historique liée évidemment à l’épidémie de coronavirus, laquelle a poussé le gouvernement à stopper toutes les activités qui ne sont pas essentielles. A cette situation déjà compliquée, s’est ajoutée la décision de Canal+ et BeInsports de ne pas payer les droits TV qui devaient l’être en avril. C’est donc une Ligue 1 au bord de l’asphyxie financière qui tente d’organiser une fin de saison afin de ne pas totalement couler. Et parmi les clubs les plus sévèrement impactés, il y a l’AS Saint-Etienne, les Verts étant dans l’attente d’une grosse somme d’argent de la part des deux diffuseurs. Alors que certains voient carrément l’ASSE au bord du précipice, il semble que cela ne fasse pas pleurer tout le monde en L1.

Et l’on ne parle pas de l’OL, puisque selon Libération, c’est le président d’un club du même standing que l’AS Saint-Etienne qui a fait cette critique terrible pour Roland Romeyer et Bernard Caïazzo. « Les dirigeants stéphanois n’étaient pas obligés non plus de dépenser par avance la manne des droits télés à venir. Les événements accélèrent un processus qui aurait pu les rattraper sans ça. Avec ou sans crise, la sélection naturelle fait partie du foot », a confié un autre dirigeant de Ligue 1, qui s’étonne que les deux présidents stéphanois aient procédé avec autant de légèreté sur le plan financier. L’avenir dira si cette attitude supposée coûtera cher à l’ASSE, qui a cependant une popularité qui devrait lui permettre de s’assurer un gros soutien des autorités, et pas que dans le football.