Résumé des annonces du gouvernement

0 Partages

Dimanche 19 avril à 17 h 30, étaient attendus Edouard Phillippe, Premier ministre et Olivier Véran, ministre de la Santé, pour un « point de situation » sur le Covid-19. Aucun plan de déconfinement, mais des pistes sont néanmoins à retenir. 

Edouard Philippe a commencé son allocution en dressant le bilan « politique » de l’épidémie. Le Covid-19 n’est pas fini, même si on constate des améliorations de la situation.  A la crise sanitaire, s’ajoute la crise économique : les productions sont à l’arrêt à cause du confinement de près de la moitié de l’humanité. Le Premier Ministre proposera un plan de déconfinement dans les deux semaines.  Il faut noter que, depuis le début du confinement, il y a eu 13,5 million de contrôle et 800 000 verbalisations dans le cadre du confinement. 

La distribution de masques a été renforcée

Edouard Philippe a ensuite présenté les victoires de la France : la suractivité des services de réanimation, l’approvisionnement en masque avec le pont aérien avec la Chine. Cette semaine, la production de masques a été plus importante que ce qui est nécessaire, d’où une distribution plus importante dans les prochains jours. Il a aussi salué la réactivité de la France dans le rapatriement de quelques 160 000 Français.

La pandémie a mis en lumière les quelques défis sanitaires qu’Olivier Véran a rappelé. En premier lieu, les approvisionnements sanitaires. La distribution de masques a été renforcée ces dernières semaines, avec un élargissement futur aux ambulanciers, aux préparateurs en pharmacie, aux aides à domicile dans les jours qui viennent. Les malades et les plus fragiles, à terme, pourront en bénéficier. Il existe encore une tension sur les blouses, les gants mais aussi les médicaments de réanimation. 

En EHPAD, la visite des résidents est à nouveau possible, de manière très encadrée, dès demain. 

Enfin, suite à l’épidémie mais aussi au confinement, des plate-formes d’aide ont été mises en place à destination de publics ciblés. Olivier Véran appelle aussi à la consultation des médecins pour d’autres pathologies. 

Sur la recherche, le Pr Ader, responsable du projet Discovery rappelle quelques incertitudes sur le Covid 19 : pourquoi les hommes sont plus atteints, pourquoi certains développent des formes graves, si elle est immunisante et pourquoi les enfants sont moins touchés.  Elle explique qu’actuellement, 6 vaccins sont en stade avancé de recherche. 

Edouard Philippe rappelle les mesures économiques mises en place. Le plan de route est clair : sauvegarder aujourd’hui pour relancer demain en mettant en action le chômage partiel, des prêts garantis par l’Etat et le fonds de solidarité. Au niveau social, les aides (RSA…) seront prolongés sans aucune initiative, des places en hébergement d’urgence en plus… 

Pour le déconfinement, qu’Edouard Philippe préfère appeler « l’étape suivante », il en présente les grandes lignes : il sera dicté par deux principes, la préservation de la santé des Français et l’assurance de la continuité de la vie de la Nation, et sous deux conditions, qui sont la maitrise de la circulation du virus et le rétablissement de la capacité d’accueil des hôpitaux. La maitrise de la circulation du virus se calcule notamment par le nombre de personnes contaminés par un malade Covid-19, qui doit être inférieur à 1. 

Les écoles pourront rouvrir selon des modalités différentes selon les territoires

Pour cela, les masques grand public devront être mis à disposition pour tous les Français dès le 11 mai. 17 millions de masques seront produits par semaine dès le 11 mai, complétés par des importations. En outre, dès le 11 mai, la France pourra tester 500 000 personnes qui présentent des symptômes. Les tests sérologiques, qui permettent de déceler les anticorps, seront limités à certains cas. Le déploiement de ces tests permettra de déceler les chaines de transmission et l’isolement des malades, à l’hôtel ou à domicile. 

Pour les contours du plan de déconfinement, le port du masque sera obligatoire dans les transports en commun. Les restaurants et les bars resteront fermés. Dans le cas où c’est possible, le télétravail devra être poursuivi. Pour les entreprises où ce n’est pas possible et pour les commerces qui pourront rouvrir, il sera nécessaire de respecter les gestes barrières. Enfin, les écoles pourront rouvrir selon des modalités différentes selon les territoires et en fonction du besoin des élèves. 

Enfin, le plan de déconfinement sera présenté à la fin du mois d’avril, pour une application progressive dès le 11 mai. Les maires et les préfets seront mobilisés puisqu’ils sont les plus à mêmes à déployer localement le plan. Ce plan sera en discussion début mai.

Les autres infos