L’ASSE méritait mieux

Les Verts ont été contrariés par Amiens ce dimanche sur leurs terres, dans le cadre de la 4e levée de L1 (0-0). Non sans une légitime amertume.

La saison passée, les Verts avaient fait le plein de points face aux Amiénois, à Geoffroy-Guichard (3-0) comme au stade de la Licorne (0-2). Ce ne sera pas le cas dans cet exercice 2018-2019, les Picards étant venus chercher un point dans le Chaudron. Un point acquis de haute lutte, aux dépens de Stéphanois qui méritaient certainement mieux mais doivent se contenter ce dimanche d’un troisième match nul de rang – en quatre journées de championnat…

Pourtant l’ASSE a fait trembler deux fois les filets de l’imposant Gurtner – d’abord par Khazri juste avant la pause, d’une jolie reprise lobée consécutive à une ouverture lumineuse de Perrin – un but logiquement refusé pour un léger hors-jeu. Puis par Kolodziejczak en deuxième période, d’une tête imparable à la retombée d’un centre de Selnaes (77e) – réalisation invalidée par l’arbitre après un recours à la VAR, Beric et son partenaire buteur ayant pu jouer les gros bras dans la surface pour parvenir à leurs fins.

Si ces deux décisions de M. Leonard et ses assistants semblent incontestables, les Verts peuvent regretter en revanche que le corps arbitral n’ait pas été plus attentif à son nouvel outil sur trois situations chaudes dans la surface de réparation. Khazri (25e) et Beric (81e) se sont tous deux effondrés dans la surface sans forcément en rajouter. Et Adenon a contré du bras dans la zone de vérité un centre dangereux de Salibur (50e), le dernier renfort offensif en date des Stéphanois. Autant d’actions qui auraient pu (dû ?) aboutir à un penalty. Mais quand ça ne veut pas sourire…



Vous aimerez lire aussi