L’ASSE ne sera pas vendue à PEAK6

On y croyait tous et la rumeur enflait dans tous les grands médias. L’ASSE était en négo­cia­tion via la banque Lazard avec l’américain Peak 6. Invi­té cette semaine chez nos confrères d’Euro­sport, il a expli­qué : « J’ai eu un contact avec la banque Lazard après avoir pris connais­sance de cette dépêche. On m’a indi­qué que pour l’heure, rien ne lais­sait pen­ser que l’on s’orientait vers cette issue.

Qu’est ce qui a fait fuir PEAK6 ?

Ber­nard Caïaz­zo a expli­qué « La vente peut se faire rapi­de­ment ou dans un an dans la mesure où, compte tenu de sa soli­di­té finan­cière, l’ASSE n’est pas dans l’obligation de vendre. Notre ambi­tion est d’augmenter la puis­sance finan­cière. Cela passe par une vente ou un endet­te­ment ». Hier soir on appre­nait que le groupe amé­ri­cain PEAK6 ne serait pas de la par­tie. Les diri­geant de PEAK6 vou­laient enga­ger un nou­vel entraî­neur à la place de Gas­set alors que Romeyer et Caïazzo vou­laient le gar­der. Ensuite, au fil des dis­cus­sions sur le sujet du rachat, les sommes avan­cées par PEAK6 auraient été réduites tout au long des négo­cia­tions. Ber­nard Caïazzo et Roland Romeyers ont donc déci­dé de ne pas signer de vente avec l’américain.

Des anciens Verts pour la reprise ?

La ques­tion est posée ? Qui pour reprendre les comptes de l’ASSE ? Y a-t-il d’autres inves­tis­seurs en ligne ? Cer­tains,proches du club, annoncent qu’un consor­tium d’entrepreneurs locaux et d’anciens verts pour­raient se pré­sen­ter pour un rachat. Sur Euro­sport, Ber­nard Caïazzo indi­quait qu’« on se tour­ne­rait vers l’augmentation de la sur­face finan­cière via un endet­te­ment » (un cré­dit).

 



Les autres infos