Il vole une voiture, l’incendie, et met le feu à une grue

Tout se passe dans la nuit du 23 au 24 décembre 2018. Yoann Degin­ger était en semi-liberté.  On venait juste de lui ouvrir les portes de la pri­son et il refait par­ler de lui. Ce mer­cre­di,il était devant le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Saint-Etienne. Lhomme avait volé une Audi A6 à Saint-Just-Saint-Ram­bert, mais il laisse sur place des traces de sang et son ADN.

La gen­dar­me­rie le convoque par téléphone mais il ne vient pas au ren­dez-vous. Les gen­darmes le retrouvent lors dun acci­dent de voi­ture, ven­dre­di à Cel­lieu, où il est inter­pel­lé. Rebe­lote, les gen­darme se rendent compte quil a volé une 406 sur une aire de co-voi­tu­rage, à la Grand-Croix. Le voleur a, non seule­ment,volé la Peu­geot 406, l’Audi et abrulé cette der­nière et le feu sest pro­pa­gé à une grue à proxi­mi­té.

Au tri­bu­nal de Saint-Etienne, l’accusé se défend et annonce quil a des pro­blèmes liés à l’addic­tion à l’alcool. Le pro­cu­reur indique que « frac­tu­rer une baie vitrée, voler un trous­seau de clés et démar­rer la voi­ture dans la cour sans que les habi­tants sen rendent compte,ça demande du sang-froid ». Faux, pond l’accusé qui explique que sil avait été si doué,il n’aurait pas lais­sé des traces de sang. Son avo­cat, Madame Bois­se­rand annonce que ça reste une bêtise. Mais le tri­bu­nal a trou­vé que cette bêtise était grave et la condam­né à trois ans de pri­son. Sa grand-mère,présente dans la salle,a décla­ré au tri­bu­nal quil devrait avoir honte davoir fait ça. Étaient aus­si présentes au pro­cès, sa femme et la mère de ses enfants.

 



Les autres infos