L’ASSE pour­rait être ven­du aux Emirats Arabes Unis

En ce moment, Bordeaux est sur le point de deve­nir la pro­prié­té d’investisseurs amé­ri­cains, ce qui était éga­le­ment le cas de l’AS Saint-Etienne il y a quelques mois. Mais les négo­cia­tions avec PEAK6 avaient fina­le­ment échoué, pour lais­ser le club aux mains de ses deux pré­si­dents action­naires. Ces der­niers ne font plus de la vente du club leur pre­mière prio­ri­té, mais ils écoutent tou­jours ce qui leur est pro­po­sé. C’est dans cet état d’esprit qu’un nou­vel ache­teur se pré­sente depuis quelques semaines.

Selon L’Equipe, il s’agit d’un membre de l’une des 10 familles les plus puis­santes des Emirats Arabes Unis, qui a effec­tué auprès de la banque Lazard, man­da­tée par l’ASSE pour le rachat du club, une pro­messe d’offre à 50 ME. Des dis­cus­sions sont en cours et aux der­nières nou­velles, l’offre en pro­ve­nance des Emirats serait même mon­tée à 55 ME, en plus de la pro­messe d’investir rapi­de­ment 100 ME pour ren­for­cer l’équipe et les struc­tures. Une réponse de la part des deux pré­si­dents Romeyer et Caïazzo, qui ne cessent de faire savoir qu’ils veulent vendre le club et attendent la bonne pro­po­si­tion, est atten­due avant la mi-octobre. Sans quoi, l’homme d’affaire émi­ra­ti pour­rait inves­tir sur une for­ma­tion de Liga espagnole.

Découvrez la réponse de l’ASSE sur le sujet de la vente en cli­quant ici.

Donnez votre avis sur notre page Facebook



Les autres infos