L’assistant de clientèle pique 150 000 € au Crédit Agricole

Les vols se sont déroulés sur la période de novembre 2014 à août 2015. Un homme de 37 ans a pu dérober plus de 150 000 euros dans cette agence du Crédit Agricole à Saint-Chamond.

A la barre du tribunal, l’homme explique être soulagé de s’être fait prendre. « Finalement, c’était tellement facile que tant que ça ne s’arrêtait pas, je ne pouvais pas en sortir ». Il travaille dans l’agence du Crédit-Agricole de la place Saint-Pierre depuis 2006. Il gère la caisse et des distributeurs de l’agence.

En août, l’agence ferme pendant un mois. Et le 18 août, on découvre un dysfonctionnement sur les distributeurs. Lorsque l’équipe de maintenance arrive sur les lieux, on s’aperçoit qu’il manque beaucoup d’argent. Sur le premier distributeur, il manque 90 000 euros et sur le deuxième, 60 000. Il n’y a pas d’infraction. Le vol est en interne.

Je jouais 2000 à 3000 euros par mois

Après enquête, l’auteur des faits est vite identifié, d’autant plus qu’il est souvent présent dans le local qui sert à réapprovisionner les distributeurs.

L’enquête a été rapide. Lorsque la police a regardé de plus près ses comptes en banque, les sommes perçues étaient déraisonnables pour un homme qui avait un salaire modeste.

Le voleur avait fait de nombreux voyages à l’étranger et avait une addiction au poker et aux jeux en ligne. Une vie bien éloignée de celle d’un assistant de clientèle. Le président de l’audience lui demandera combien il jouait par mois. « Je jouais 2000 à 3000 euros par mois, et une fois j’ai remis 5000 euros à la banque. Cette somme, j’avais pu la gagner. Je ne me suis pas enrichi ». Au tribunal, le procureur demande neuf mois de prison avec sursis. Mais le préjudice est important. Le tribunal décide de lui infliger un an de prison avec sursis.