Roanne : des tags anti­sé­mites contre une conseillère régionale

Des croix gam­mées, des tags anti­sé­mites et des menaces de mort ont été adres­sées à Sophie Rotkopf.

C’est aux abords de Roanne, sur les murs des locaux du club de canoé-kayak que des ins­crip­tions racistes ont été retrou­vées. « Mort à la juive Sophie Rotkopf », des « morts aux juifs » et des croix gam­mées ont été retrou­vées ce mer­cre­di. Malheureusement, ce n’est pas la pre­mière fois que cela arrive. La semaine der­nière, d’autres tags avaient été décou­verts sur les murs du stade Malleval.

Le com­mis­sa­riat de Roanne a déjà ouvert une enquête pour iden­ti­fier les auteurs. « Il fau­dra déjà voir si ce sont les mêmes per­sonnes qui ont agit sur les dif­fé­rents lieux » nous explique-t-on.

La vidéo sur­veillance va peut-être per­mettre de retrou­ver les auteurs. La ville de Roanne a por­té plainte et a envoyé la bri­gade anti-tags pour effa­cer les inscriptions.

La ligue inter­na­tio­nale contre le racisme et l’antisémitisme (LICRA) vient aus­si d’annoncer qu’elle va dépo­ser plainte.

Sophie Rotkopf a reçu le sou­tien de nom­breuses per­son­na­li­tés de la vie poli­tique. Céline Cukieman (PCF) lui a appor­té tout son sou­tien en expli­quant que « ces actes sont « insup­por­tables et inqua­li­fiables ». Pour Marie-Hélène Riamon (PS) « c’est inad­mis­sible ». C’est une coïn­ci­dence, mais Sophie Rotkopf va lire, mer­cre­di, une déli­bé­ra­tion en faveur de la sécu­ri­sa­tion des lycées juifs de la région.



Les autres infos