Roanne : des tags antisémites contre une conseillère régionale

Des croix gammées, des tags antisémites et des menaces de mort ont été adressées à Sophie Rotkopf.

C’est aux abords de Roanne, sur les murs des locaux du club de canoé-kayak que des inscriptions racistes ont été retrouvées. « Mort à la juive Sophie Rotkopf », des « morts aux juifs » et des croix gammées ont été retrouvées ce mercredi. Malheureusement, ce n’est pas la première fois que cela arrive. La semaine dernière, d’autres tags avaient été découverts sur les murs du stade Malleval.

Le commissariat de Roanne a déjà ouvert une enquête pour identifier les auteurs. « Il faudra déjà voir si ce sont les mêmes personnes qui ont agit sur les différents lieux » nous explique-t-on.

La vidéo surveillance va peut-être permettre de retrouver les auteurs. La ville de Roanne a porté plainte et a envoyé la brigade anti-tags pour effacer les inscriptions.

La ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (LICRA) vient aussi d’annoncer qu’elle va déposer plainte.

Sophie Rotkopf a reçu le soutien de nombreuses personnalités de la vie politique. Céline Cukieman (PCF) lui a apporté tout son soutien en expliquant que « ces actes sont « insupportables et inqualifiables ». Pour Marie-Hélène Riamon (PS) « c’est inadmissible ». C’est une coïncidence, mais Sophie Rotkopf va lire, mercredi, une délibération en faveur de la sécurisation des lycées juifs de la région.