Laurent Wauquiez parle de Saint-Etienne

Le nou­veau pré­sident des Républicains regrette les attaques des poli­ciers Stéphanois.

Laurent Wauquiez dit aimer Saint-Etienne « Je connais très bien cette ville ». C’est jus­te­ment parce qu’il la connaît qu’il ne sou­haite pas qu’elle perde son âme. « Je ne veux pas qu’on y laisse tom­ber la sécu­ri­té » Il dit ne pas aimer l’évolution inquié­tante de la sécu­ri­té dans la ville. « Quand un gosse est tabas­sé dans un lycée sté­pha­nois parce qu’il refuse de man­ger Halal et que dans un autre temps 10 poli­ciers sont atta­qués, on ne peut fer­mer les yeux » raconte-t-il à nos confrères du Progrès.

 

Laurent Wauquiez a une rela­tion faite de hauts et de bas avec Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne. Mais il sou­haite que la ville puisse se battre pour avoir l’A45. « Quand je suis blo­qué dans les embou­teillages de l’A47, comme tous les sté­pha­nois qui l’empruntent, je me dis que ça ne peut pas conti­nuer comme ça. Je sais trop la galère que ça repré­sente.  Le gou­ver­ne­ment a voté la construc­tion d’un nou­veau métro à Paris, il ne fau­drait pas que l’A45 à Saint-Etienne soit rayée des futurs bud­gets de l’état. Gaêl Perdriau tra­vaille dans ce sens pour que l’A45 voit le jour et on ne peut que l’en féli­ci­ter ».

Retrouvez l’entretien com­plet de Laurent Wauquiez dans le Progrès du same­di 13 jan­vier 2018.

Les autres infos