Laurent Wauquiez parle de Saint-Etienne

Le nouveau président des Républicains regrette les attaques des policiers Stéphanois.

Laurent Wauquiez dit aimer Saint-Etienne « Je connais très bien cette ville ». C’est justement parce qu’il la connaît qu’il ne souhaite pas qu’elle perde son âme. « Je ne veux pas qu’on y laisse tomber la sécurité » Il dit ne pas aimer l’évolution inquiétante de la sécurité dans la ville. « Quand un gosse est tabassé dans un lycée stéphanois parce qu’il refuse de manger Halal et que dans un autre temps 10 policiers sont attaqués, on ne peut fermer les yeux » raconte-t-il à nos confrères du Progrès.

 

Laurent Wauquiez a une relation faite de hauts et de bas avec Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne. Mais il souhaite que la ville puisse se battre pour avoir l’A45. « Quand je suis bloqué dans les embouteillages de l’A47, comme tous les stéphanois qui l’empruntent, je me dis que ça ne peut pas continuer comme ça. Je sais trop la galère que ça représente.  Le gouvernement a voté la construction d’un nouveau métro à Paris, il ne faudrait pas que l’A45 à Saint-Etienne soit rayée des futurs budgets de l’état. Gaêl Perdriau travaille dans ce sens pour que l’A45 voit le jour et on ne peut que l’en féliciter ».

Retrouvez l’entretien complet de Laurent Wauquiez dans le Progrès du samedi 13 janvier 2018.