Le bureau de poste de Solaure va fer­mer ses portes.

Une fer­me­ture qui va faire mal aux habi­tants du quar­tier qui vont devoir doré­na­vant prendre la voi­ture ou le tram pour aller à la poste de Bellevue

La date est actée : le ven­dre­di 24 novembre tous les sala­riés vont devoir ran­ger leurs objets per­son­nels et quit­ter le bâti­ment qu’il connaissent bien depuis de longues années .

On com­prend leur désar­roi et celui des clients qui pro­fi­taient de ce ser­vice de proximité.

Pour Solange, c’est la colère « Ha non !!! Si on com­mence à fer­mer toutes les petites struc­tures de quar­tier, ça va mal finir. La poste, la police, les asso­cia­tions de quar­tier sont des struc­tures qui font vivre notre quar­tier, comme la police qui per­met de gar­der une cer­taine sécu­ri­té et un confort de vie pour les habitants. »

Pourquoi ne pas créer un centre médi­cal et gar­der un gui­chet de poste ?

Henri pointe du doigt les tra­vaux de la poste de Bellevue : « Ils ont inves­ti 140 000 euros pour moder­ni­ser cette agence avec des auto­mates par­tout ». Pour une grande par­tie des séniors, la poste de Bellevue n’est pas pra­tique comme le sou­ligne Pascal « D’abord, il faut prendre le Tram, ça coûte faci­le­ment 1 euros 20 le voyage, ensuite à la poste de Bellevue on se retrouve face à des machines, moi je veux de l’humain, pas des robots ».

Un comi­té de défense s’est orga­ni­sé pour sau­ver la Poste de Solaure.

« Nous deman­dons le main­tien de ce bureau ». Une ren­contre va être orga­ni­sée avec Gaël Perdriau afin de dis­cu­ter de ce qui est pos­sible de faire.

« Pourquoi ne pas créer un centre médi­cal et gar­der un gui­chet de poste ? » Le quar­tier ne compte aujourd’hui plus qu’un méde­cin géné­ra­liste. Il y a un manque car la popu­la­tion de Solaure est impor­tante. Une réflexion va être mise en place avec le CHU de Saint-Etienne.

 

Les autres infos