Le CIP 42 mobi­li­sé contre la réforme de l’assurance chômage

Depuis le 10 mars der­nier, le col­lec­tif des inter­mit­tents et pré­caires de la Loire (CIP 42) occupent la salle de spec­tacle Le Fil pour se faire entendre. Vite rejoint par le comi­té CGT des pri­vés d’emploi et pré­caires (CGTpep), le mou­ve­ment natio­nal a en ligne de mire la réforme de l’assurance chômage.

La réforme de l’assurance chômage

Prévue pour le 1er juillet pro­chain, la réforme de l’assurance chô­mage affec­te­ra des mil­lions de chô­meurs. Ceux-ci ver­ront notam­ment leur allo­ca­tion chô­mage dimi­nuer après 8 mois, sans par­ler du nou­veau cal­cul des allo­ca­tions chômage.

Les mani­fes­tants, déter­mi­nés à faire durer ce mou­ve­ment et à l’étendre dans d’autres villes

Soutenu par le direc­teur du Fil, les mani­fes­tants entre­tiennent une rela­tion cor­diale avec les gens qui y tra­vaillent. Il n’est pas ques­tion de les empê­cher tra­vailler. Tout est fait dans le res­pect des gestes bar­rières afin de res­ter en toute conformité.

Selon nos confrères du Progrès, leurs assem­blées géné­rales se tien­draient les same­dis, à 14h, place Jean Jaurés. Ces réunions leur per­met­traient de réflé­chir aux dif­fé­rents modes d’action.

Les autres infos
Les autres infos