le moral des employés aug­mente consi­dé­ra­ble­ment après leur retour au bureau 

Une nou­velle étude révèle que le moral des employés aug­mente consi­dé­ra­ble­ment après leur retour au bureau 

Les employés témoignent d’une aug­men­ta­tion de 54 % de leur état d’es­prit après leur retour au bureau et d’une plus grande impli­ca­tion à la culture de l’en­tre­prise lorsque le retour a été bien géré. 

 WeWork, en col­la­bo­ra­tion avec le cabi­net de recherche brights­pot stra­te­gy , a publié les résul­tats d’une nou­velle enquête sur le retour au bureau ain­si que les condi­tions ayant un impact sur le moral et les per­for­mances d’un employé. L’étude ana­lyse éga­le­ment le res­sen­ti des employés quant à la manière dont leur employeur gère leur retour au bureau. 

Les employés jugeant effi­cace la ges­tion du retour au bureau par leur entreprise

 

Cette étude révèle que les per­sonnes qui sont retour­nées au bureau quatre à cinq jours par semaine ont fait état d’une hausse de 54 % du moral par rap­port à ceux qui tra­vaillent à domi­cile . Sur l’ensemble des employés qui sont retour­nés au bureau entre un et cinq jours, une hausse du moral de plus de 40 % a été consta­tée. 

 

Les employés jugeant effi­cace la ges­tion du retour au bureau par leur entre­prise ont indi­qué qu’elle avait amé­lio­ré de 7 % leur pro­duc­ti­vi­té en col­la­bo­ra­tion et de 12 % la culture de l’en­tre­prise. Le fait qu’une entre­prise four­nisse des équi­pe­ments de pro­tec­tion indi­vi­duelle (EPI) et du dés­in­fec­tant pour les mains a eu l’impact le plus posi­tif sur l’expérience auto-décla­rée de la culture d’entreprise des employés, avec une amé­lio­ra­tion de 11 %. 

 

Rebecca Nachanakian, Directrice Générale de WeWork France et Europe du Sud, déclare : “Cette étude fait écho à ce que nous disent nos membres, à savoir l’im­por­tance du bureau pour le bien-être et le moral des employés. Le tra­vail à domi­cile a affec­té la pro­duc­ti­vi­té, les employés ne dis­po­sant plus du bureau comme lieu de contact humain, d’in­no­va­tion et de culture d’en­tre­prise. 

 

Avec les nou­velles pro­met­teuses concer­nant le vac­cin et un ave­nir post-pan­dé­mique en pers­pec­tive, les chefs d’en­tre­prise doivent pla­ni­fier le retour au bureau comme une prio­ri­té abso­lue et don­ner à leurs employés la garan­tie que leur lieu de tra­vail est sûr et sécu­ri­sé. Chez WeWork, nos espaces sont conçus en pri­vi­lé­giant la sécu­ri­té et la flexi­bi­li­té, afin que les entre­prises de notre com­mu­nau­té puissent repen­ser leur espace de tra­vail et s’a­dap­ter à l’a­ve­nir”. 

L’enquête a été réa­li­sée en aveugle auprès d’employés aux États-Unis, au Canada, au Mexique et en Europe de l’Ouest afin de déter­mi­ner les condi­tions qui rendent les employés plus satis­faits et plus pro­duc­tifs lorsqu’ils retournent au bureau après avoir tra­vaillé à domi­cile. Elle a été conçue sous la forme d’une enquête à l’a­veugle, sans réfé­rence à WeWork ni au cowor­king, et a eu lieu en octobre 2020, avant qu’une nou­velle vague de COVID-19 ne force de nom­breux employés à tra­vailler de nou­veau depuis leur domi­cile. 

Les autres infos
Les autres infos