L’alcool et la drogue chez les jeunes en région Auvergne-Rhône-Alpes

La MAAF dévoile les résultats une enquête auprès des jeunes sur leurs «usages et comportements sur la route » et leur rapport à « la fête» en période de confinement et déconfinement. Réalisée dans la région Auvergne- Rhône-Alpes. 

Les chiffres clés : 

–  40% des jeunes conducteurs ont déjà pris le volant sous influence  (alcool/drogue) .

–  Plus d’1 jeune sur 5 n’arrive pas à dire toujours non à un ami qui a trop bu ou 

fumé (et pas que des cigarettes) et qui propose de les ramener.

–  56% des jeunes conducteurs utilisent leur téléphone au volant.

–  Plus d’1 jeune sur 2 consomme de l’alcool toutes les semaines (hors confinement).

–  Près d’1 jeune sur 4 a déjà essayé les drogues dures (hors confinement).

 

55% des jeunes consomment de l’alcool au moins une fois par semaine

Plus d’un jeune sur deux consomme de l’alcool toutes les semaines, hors confinement
En temps normal, 55% des jeunes consomment de l’alcool au moins une fois par semaine dont 24% plusieurs fois par semaine. 30% une fois par semaine et 1% tous les jours. Seulement 17% n’en consomment jamais. Près de 3 jeunes sur 10 fument du cannabis 

28% des jeunes ont consommé du cannabis au moins une fois dans l’année. Dans le détail, 6% fument plusieurs fois dans la semaine et 14% fument tous les jours. 68% n’en consomment jamais. 

Près d’1 jeune sur 4 a déjà̀ essayé les drogues « dures » 

24% des jeunes ont essayé au moins une fois une drogue de type cocaïne, ecstasy dont 14% qui ont essayé au moins 4 fois. 

Boire ou conduire, ils ont choisi ? 

Les jeunes ayant le permis se déclarent prévoyants s’ils sortent faire la fête et qu’ils doivent conduire. 45% dorment sur place. 35% appliquent le principe du SAM (celui qui conduit, c’est celui qui ne boit pas) et 16% s’abstiennent. 4% ne prennent « pas trop » ou aucune précaution.

40% des jeunes conducteurs ont déjà conduit sous influence (alcool, drogue). Parmi ceux qui ont le permis, 40% des jeunes ont déjà pris le volant après avoir consommé de l’alcool ou de la drogue. Dans le détail, pour les fautifs, c’est arrivé « une ou deux fois » à 23% et «plusieurs fois» à 17%. Et s’ils conduisent sous influence, les jeunes craignent l’accident à 56%.

 

 

Méthodologie : 

Les données proviennent de 2 sondages réalisés via le chatbot JAM sur Messenger entre le 18 novembre et le 25 novembre et entre le 25 novembre et le 6 décembre 2020 auprès de 4567 et 3442 jeunes redressés sur 2 échantillons de 1000 répondants âgés entre 18 et 24 ans, représentatifs de la population des 18-24 en France selon les quotas de l’INSEE. Dont pour Auvergne-Rhône-Alpes, 140 répondants pour le premier sondage et 131 répondants pour le second. 

Les autres infos