Le par­ti ani­ma­liste veut faire entendre sa voix

Dans la Loire, le par­ti ani­ma­liste compte une dou­zaine de per­sonnes pour déve­lop­per un meilleur ave­nir pour les ani­maux. Ce groupe ne pré­sente pas de liste aux muni­ci­pales dans le dépar­te­ment mais demande une atten­tion par­ti­cu­lière sur le bien-être ani­mal auprès des hommes politiques.

Bâtir un meilleur ave­nir pour les Stéphanois et les ani­maux, c’est l’idée de ce groupe poli­tique. Jean-Marc Delabre en est le res­pon­sable dans notre département.

” Ses mili­tants inter­di­raient la chasse le mer­cre­di et le dimanche ”

« Nous ne pré­sen­te­rons pas de liste aux élec­tions muni­ci­pales faute d’a­voir eu le temps de réunir 59 can­di­dats. Nous avons ren­con­tré, à leur demande, les lea­ders de cer­taines listes mais nous ne sou­hai­tons pas nouer d’al­liance. Par contre, nous avons adres­sé nos pro­po­si­tions sur le thème de la condi­tion ani­male aux huit can­di­dats. Nous com­men­te­rons les résul­tats de cette consul­ta­tion avant le pre­mier tour de l’élection ».

Ses mili­tants inter­di­raient la chasse le mer­cre­di et le dimanche. Pour le 1er tour, 147 can­di­dats ont été inves­tis au niveau natio­nal, dont 11 en Rhône-Alpes. Ils espèrent que ces élec­tions seront une véri­table « oppor­tu­ni­té pour faire entrer la ques­tion ani­male au cœur des com­munes », notam­ment à Saint-Etienne, où les habi­tants ne trouvent « plus accep­tables les actes de cruau­té, qu’ils soient illi­cites ou licites » et « attendent que les ani­maux soient davan­tage consi­dé­rés et protégés ».

Certains acteurs des muni­ci­pales sont sen­sibles à la cause ani­male. Le maire de Saint-Etienne, Gaël Perdriau a signé la charte des pro­po­si­tions du Parti Animaliste. Egalement signa­taire, Zahra Bencharif, liste des Radicaux de gauche. Pierrick Courbon et Olivier Longeon.

Les autres infos