Le PSG arrache le nul face à l’ASSE

Dans un stade Geoffroy-Guichard bouillant, l’AS Saint-Etienne a frôlé un superbe résultat lors de la réception du Paris Saint-Germain. Longtemps impuissants, les Franciliens ont été sauvés dans le temps additionnel par un but contre son camp de Debuchy.

La rencontre démarrait sur un bon rythme. Après une entame un peu timide, les Verts offraient une belle opposition au PSG, sans solution face à la belle organisation stéphanoise. A l’inverse, les joueurs de Jean-Louis Gasset frappaient juste. Ils ouvraient le score grâce à leur homme en forme, Cabella. L’attaquant prêté par l’OM inscrivait sa 4e réalisation en trois journées (sa 7e de la saison) en reprenant un ballon qui traînait dans les 5,50 mètres, après une tête plongeante manquée par Bamba sur un centre de Debuchy (1-0, 17e). M’Vila rayonnait au milieu du terrain pour le club du Forez, qui parvenait à totalement éteindre l’attaque parisienne. L’ASSE cherchait le deuxième but. Après avoir été trouvé en retrait par Debuchy, Hamouma écrasait trop son tir pour surprendre Areola (21e).

Publicités

Areola sort le grand jeu

Dix minutes plus tard, le Stéphanois obtenait un pénalty après avoir été accroché par Kimpembe. Cabella tentait sa chance, mais Areola maintenait le club de la capitale dans la partie en repoussant la balle (31e). La soirée était décidément compliquée pour le PSG, réduit à dix avant la mi-temps avec l’expulsion de Kimpembe (41e). Malgré ce coup dur, les Franciliens revenaient des vestiaires avec d’autres intentions. Les hommes d’Unai Emery amenaient enfin le danger devant la cage de Ruffier, même s’ils ne parvenaient toujours pas à cadrer leurs tentatives. Les Parisiens couraient après le score, renforcés par l’entrée de Cavani après l’heure de jeu (67e). L’ASSE était pourtant à deux doigts de faire le break, à l’entame du dernier quart d’heure. Tannane déclenchait une frappe terrible mais Areola réalisait un nouvel exploit en déviant le ballon sur sa transversale (74e). Les Parisiens se créaient leur première grosse occasion dans la foulée. Lancé à la limite du hors-jeu, Di Maria se présentait devant Ruffier et décalait astucieusement Cavani sur la droite, seul face au but vide. L’Uruguayen manquait inexplicablement le cadre (76e). C’était au tour de Ruffier de se mettre en évidence. Le portier repoussait tout d’abord une frappe croisée de Mbappé (78e), avant de boxer un corner direct de Di Maria (81e). Le gardien pensait offrir les trois points à sa formation en réalisant un arrêt superbe sur une déviation du bout du pied de Cavani (90e+1), mais les Parisiens arrachaient finalement le match nul dans le temps additionnel. Debuchy détournait dans son propre but un centre de Meunier, légèrement dévié par la tête de Mbappé (1-1, 90e+2 c.s.c.).

Métamorphosé depuis la trêve hivernale, l’ASSE a freiné un Paris SG qui restait sur 9 victoires consécutives. Les Verts, 9es, ont déjà pris plus de points en 13 matchs que sur l’ensemble de la phase aller (23 points contre 20). Ils restent sur 10 matchs sans défaite (5 victoires et 5 nuls). Avec ce nouveau point, les Parisiens prennent provisoirement 17 longueurs d’avance sur l’AS Monaco.



Vous aimerez lire aussi