L’écrivain Douglas Kennedy à St-Etienne

L’auteur amé­ri­cain dédi­ca­ce­ra son der­nier roman « La Symphonie du Hazard » à la Librairie de Paris. 

Rendez-vous mar­di 5 décembre 2017 à par­tir de 10h. L’initiative vient de Adela Coman, sté­pha­noise d’adoption, qui a déjà orga­ni­sé pas mal d’événements sur la ville de Saint-Etienne. Elle sou­haite créer une véri­table fête autour de cette séance de dédicace.

Ce pro­jet a été dis­cu­té et tra­vaillé avec la librai­rie de Paris, et le public est invi­té à par­ti­ci­per à des ani­ma­tions toute la jour­née. C’est un plus en paral­lèle à la séance de dédicace.

Rendez-vous donc dès mar­di à 10h pour une per­for­mance artis­tique réa­li­sée en vitrine. Une illus­tra­trice réa­li­se­ra des des­sins sur le thème du der­nier roman de Douglas Kennedy.

Un coin lec­ture sera ins­tal­lé par des desi­gners sté­pha­nois avec, pour vous, du cho­co­lat chaud et de déli­cieuses sur­prises pré­pa­rées par la Confiserie des Arcades.

Dès 14h aura lieu un spec­tacle de danse de la com­pa­gnie « Co Jazz Compagnie ». L’auteur arri­ve­ra à 15h pour un entre­tien avec la radio RCF, qui sera sui­vi de la séance de dédicace.

Une grande fresque qui se déroule au milieu des 70’s. Voilà l’am­bi­tion de Douglas Kennedy avec sa nou­velle tri­lo­gie, dont le pre­mier volet, La Symphonie du Hasard, vient de sor­tir chez Belfond. L’histoire d’Alice, une jeune fille de 17 ans qui rentre à l’u­ni­ver­si­té. Elle y découvre le fémi­nisme, le rock’n’­roll, les para­dis arti­fi­ciels, et s’é­man­cipe ain­si d’une famille «toxique». Ce pre­mier tome court de l’en­trée à la fac de cette héroïne jus­qu’à la fin de son année, lors­qu’elle décide de par­tir pour l’Europe, et l’Irlande pré­ci­sé­ment. «C’est un peu le par­cours de Douglas Kennedy», pré­cise notre consœur, la rédac­trice en chef du ser­vice culture du Figaro.

Découvrez l’interview vidéo de l’écrivain Douglas Kennedy pour Le Figaro :

Les autres infos