L’écrivain Douglas Kennedy à St-Etienne

L’auteur améri­cain dédi­cac­era son dernier roman « La Sym­phonie du Haz­ard » à la Librairie de Paris.

Ren­dez-vous mar­di 5 décem­bre 2017 à par­tir de 10h. L’initiative vient de Adela Coman, stéphanoise d’adoption, qui a déjà organ­isé pas mal d’événements sur la ville de Saint-Eti­enne. Elle souhaite créer une véri­ta­ble fête autour de cette séance de dédi­cace.

Ce pro­jet a été dis­cuté et tra­vail­lé avec la librairie de Paris, et le pub­lic est invité à par­ticiper à des ani­ma­tions toute la journée. C’est un plus en par­al­lèle à la séance de dédi­cace.

Ren­dez-vous donc dès mar­di à 10h pour une per­for­mance artis­tique réal­isée en vit­rine. Une illus­tra­trice réalis­era des dessins sur le thème du dernier roman de Dou­glas Kennedy.

Un coin lec­ture sera instal­lé par des design­ers stéphanois avec, pour vous, du choco­lat chaud et de déli­cieuses sur­pris­es pré­parées par la Con­fis­erie des Arcades.

Dès 14h aura lieu un spec­ta­cle de danse de la com­pag­nie « Co Jazz Com­pag­nie ». L’auteur arrivera à 15h pour un entre­tien avec la radio RCF, qui sera suivi de la séance de dédi­cace.

Une grande fresque qui se déroule au milieu des 70’s. Voilà l’am­bi­tion de Dou­glas Kennedy avec sa nou­velle trilo­gie, dont le pre­mier volet, La Sym­phonie du Hasard, vient de sor­tir chez Bel­fond. L’his­toire d’Al­ice, une jeune fille de 17 ans qui ren­tre à l’u­ni­ver­sité. Elle y décou­vre le fémin­isme, le rock­’n’roll, les par­adis arti­fi­ciels, et s’é­mancipe ain­si d’une famille «tox­ique». Ce pre­mier tome court de l’en­trée à la fac de cette héroïne jusqu’à la fin de son année, lorsqu’elle décide de par­tir pour l’Eu­rope, et l’Ir­lande pré­cisé­ment. «C’est un peu le par­cours de Dou­glas Kennedy», pré­cise notre con­sœur, la rédac­trice en chef du ser­vice cul­ture du Figaro.

Décou­vrez l’interview vidéo de l’écrivain Dou­glas Kennedy pour Le Figaro :

Les autres infos