Les agents de la STAS ont peur à Saint-Etienne





Trois ados montent dans le tram sans titre de transport. Pas de chance, ce jour-là les contrôleurs sont là aujourd’hui. Et encore une fois ça dégénère.

Pour son pardon, la jeune femme de 19 ans explique avoir bousculé les agents pour protéger ses petits frères. « On était à la station de Châteaucreux à Saint-Etienne, il pleuvait énormément et le tram est arrivé. On n’a pas eu le temps de prendre de billets ».

« D’accord, mais alors pourquoi cette violence au lieu de payer une amende. Vous avez bien fraudé ? » lance-t-on dans le tribunal. « Ça a dérapé, on n’a pas donné nos adresses et pour fuir on a donné des coups aux agents de la STAS ». Pour un des agents c’est 7 jours d’incapacité totale de travail assortis de quelques heures à l’hôpital de Saint-Etienne pour des soins.

Pour l’avocat des contrôleurs, Maitre Romain Maymon « les contrôleurs de la STAS se demandent tous les jours sur qui ils vont tomber » et comment ça va se terminer.

Le tribunal va condamner la jeune fille à quatre mois de prison avec sursis,  Mais pour les agents de la STAS ça ne suffit pas. Ce samedi 26 octobre un préavis de grève est déjà calé. « Pour pour que les gens prennent conscience de la gravité des actes ».