Les discothèques toujours fermées : interview avec le patron du Méli-Mélo

0 Partages

Les discothèques sont en berne. À Saint-Étienne, dans la Loire et dans la Plaine, les boîtes de nuit ont éteint les lumières et stoppé le son depuis la mi-mars. C’est une situation catastrophique pour les patrons de ces sociétés. Certaines pourraient même mettre la clé sous la porte si le gouvernement ne prend pas des mesures.

Le patron du Méli-Mélo : « Ils parlent même de refermer les bars et on n’a aucune nouvelle du gouvernement pour les boîtes de nuit »

Tous les acteurs interrogés par nos confrères de France Info  dénoncent le “deux poids, deux mesures” du gouvernement en matière de politique sanitaire. Pour eux, c’est évident, les boîtes de nuit ont été injustement mises à l’index. “Je ne sais pas pourquoi les discothèques seraient plus sujettes à être des ‘clusters’ que les bars, les restaurants, les salles de sport ou les clubs échangistes. Pourquoi une seule profession reste-t-elle taboue ? Pourquoi la stigmatiser ?“, s’interroge Jean-Roch, le célèbre propriétaire du VIP Room à Saint-Tropez.

le Conseil d’Etat rejette la demande de réouverture des discothèques

42info.fr a interrogé Yves Bourgier, le patron du Méli-Mélo, la grande discothèque de Saint-Cyprien. Il nous donne son sentiment sur la situation et répond à nos questions sur l’avenir de son établissement.

© Photo d’illustration non-contractuel

Les autres infos