Les fran­çais n’adhèrent pas pour le vac­cin, le scan­dale de 1988 rôde encore

En France, comme dans le dépar­te­ment, les fran­çais sont très méfiants sur la vac­ci­na­tion pour lut­ter contre la Covid-19. En novembre, ils étaient seule­ment 53% à vou­loir se faire vac­ci­ner. En décembre, moins de la moi­tié des ques­tion­nés accepte l’idée de se faire vac­ci­ner. Soit 40% selon l’enquête CovidPrey. 

Seuls les séniors sont sûrs de le faire (65 ans et plus). La rai­son de la majeure par­tie des inter­ro­gés : « Les nou­veaux vac­cins ne sont pas sûrs ».

L’ARS qui est une admi­nis­tra­tion publique admi­nis­tra­tive de l’état sou­haite mettre en place un plan de com­mu­ni­ca­tion. Des cam­pagnes pour la vac­ci­na­tion devraient débu­ter. Mais la méfiance des fran­çais pour­rait res­ter impor­tante suite aux scan­dales du pas­sé sur les vac­cins contre l’hépatite B. En 1988, une enquête avait été ouverte suite à l’ampleur prise par une mala­die neu­ro­lo­gique telle que la sclé­rose en plaque comme effet indésirable.

Les autres infos