Les nou­veaux trams n’ont pas tou­jours la cote

Depuis le mois de mai, la STAS a mis en cir­cu­la­tion 4 nou­velles lignes de tram.

Aujourd’hui 12 nou­velles lignes sont en cir­cu­la­tion. En février, elles seront au total 16.

Il fal­lait faire ce renou­vel­le­ment car les anciennes lignes dataient de 1991.

Pour cela : un inves­tis­se­ment de 52 mil­lions d’euros pour moder­ni­ser les lignes.

Saint-Etienne Métropole a ver­sé 51 mil­lions d’euros et la Société de trans­ports de l’agglomération sté­pha­noise a, quant à elle, ver­sé 1 mil­lion d’euros.

Sur la page face­book de 42info.fr, Nadia pré­cise que « les trams sont très beaux et on appré­cie la cli­ma­ti­sa­tion qui chauffe bien l’hiver et qui per­met d’avoir de l’air frais lorsque c’est la cani­cule ». Pour Éric : « Ces nou­veaux trams sont beaux, le devant est futu­riste, il y a des leds pour la visi­bi­li­té et per­mettre de don­ner une belle ambiance moderne ».

Bientôt, la STAS va tra­vailler en par­te­na­riat avec des asso­cia­tions de per­sonnes handicapées

Pour Nathalie : « Moi ce que j’aime c’est toute la nou­velle tech­no­lo­gie mise dans ces nou­veaux tram­ways ». En effet, les lignes sont équi­pées de wi-fi gra­tuit, des écrans informent le voya­geur en temps réel et les mes­sages sonores sont bien plus explicatifs .

Pour d’autres clients, les rames ne sont pas assez larges , et aux heures de pointe ce serait l’horreur. Pour Patricia « Quand je sors du tra­vail, je me retrouve com­pres­sée dans le wagon ».

Bientôt, la STAS va tra­vailler en par­te­na­riat avec des asso­cia­tions de per­sonnes han­di­ca­pées pour faire évo­luer les lignes. La sup­pres­sion d’un siège qui empiète sur le cou­loir cen­tral, l’ajustement des barres pla­cées juste devant les portes et la modi­fi­ca­tion des annonces sonores à des­ti­na­tion des per­sonnes mal voyantes sont les sujets de ces réunions.

Dès jan­vier, de nou­velles poi­gnées de main­tien seront ins­tal­lées pour appor­ter plus de sécu­ri­té aux voyageurs.

Les mamans sont aus­si reven­di­ca­trices sur notre page Facebook. Pour Sophie « Il est très com­pli­qué de faire ren­trer une pous­sette dans le tram lorsqu’il y a beau­coup de monde ».

Si vous vou­lez don­ner votre avis, rejoi­gnez notre page Facebook.

Les autres infos