Magasins ouverts le dimanche

Le sujet divise.

Une ville vit grâce à ses commerces et pour l’animer il faut qu’ils soient nombreux et dynamiques. Pour ce faire, la ville a retenu douze dimanches qui permettront à des commerces d’être ouverts en ces jours dominicaux.

Mais pour certains, c’est une mesure rétrograde car si les petits commerces peuvent demander l’ouverture le dimanche, certains pensent que ce sont les grandes surfaces en périphérie de la ville qui vont en profiter le plus.

Nadia Semache (divers gauche) explique à nos confrères du Progrès : « Il s’agit d’une question récurrente et délicate, je respecte ceux qui acceptent de travailler le dimanche pour des raisons financières, mais bien souvent, cette démarche se fait au détriment de la famille et des enfants ». Même constat pour Olivier Longeon qui pense que cette loi bénéficie, avant tout, aux grandes surfaces.

Sur la page Facebook de 42info.fr, vous avez été très nombreux à avoir commenté cette information et beaucoup d’entre vous pensent que l’on va forcer des salariés à travailler plus sans véritablement leur demander leur avis. D’autres estiment, au contraire, que c’est un plus pour celles et ceux qui veulent profiter de ce jour de repos pour faire leurs achats.

Pour le centre-ville de Saint-Etienne, cette initiative permettrait d’apporter un plus aux grands événements. C’est l’avis de Lionel Saugues qui explique que « ces dimanches correspondent à des périodes importantes comme les soldes, les fêtes de fin d’année ou encore des événements culturels tels que la fête du livre où nous souhaitons que les commerçants soient des ambassadeurs. Cette nouvelle mesure va permettre de booster le chiffre d’affaires ».

Il est vrai que, lorsque des manifestations comme le festival Paroles et Musiques ou la Biennale de Design de Saint-Etienne font venir beaucoup de public en ville, pourquoi ne pas profiter de cet afflux pour faire travailler le commerce.

La loi Macron a modifié les dispositions du Code du Travail applicables le dimanche.

Elle permet aujourd’hui aux communes d’autoriser l’ouverture douze dimanche par an au maximum. Une concertation a eu lieu entre les élus et les commerçants pour établir les jours d’ouverture.

Les jours retenus sont : Les dimanche 14 janvier et dimanche 21 janvier (début de la période des soldes), Le 1er juillet et 8 juillet (périodes de soldes), 2 septembre (l’avant rentrée scolaire), le 14 octobre (la fête du livre de Saint-Etienne), le 25 novembre (le black friday) et les 2, 9, 16, 23 et 30 décembre (pour les fêtes de fin d’année).

Vous aimerez lire aussi