Les salariés de Carrefour Market grognent

Samedi, les salariés de l’enseigne seront en grève et suivront la tendance nationale.

Les syndicats refusent le plan de départ volontaire de 2400 personnes. Les salariés regrettent les méthodes de travail et les évolutions du groupe : diversification ratée sur le digital (internet) et sur l’évolution des services en drive. Les congés et les arrêts de maladie ne seraient pas remboursés. Les salariés n’acceptent pas non plus la participation au groupe qui était de 610 euros en 2016 et qui est passé à… 57 euros en 2017. Les magasins de Unieux, Montrond les Bains, Sorbier, Feurs, Lorette et Rive-de-Gier seront en grève samedi 31 mars 2018.



Vous aimerez lire aussi