Les téléspectateurs regrettent le départ de Jean-Pierre Pernaut

Dans le journal Le Monde, l’essayiste Benoit Van de Steen pose une question. Il demande de nous éclairer sur les coûts cachés de la publicité.

« Je tenais d’abord à vous remercier, car, depuis tout ce temps, vous m’avez informé gratuitement. Et, toujours gratuitement, vous m’avez aussi alerté quinze ans durant sur les mauvaises utilisations éventuelles de l’argent public. Ah, ces soirées « Combien ça coûte ? » ! La rocade qui ne débouche nulle part. La piscine qui ne verra jamais de chlore. Qu’est-ce qu’on a pu rire jaune ! » déclare-t-il à nos confrères du Monde.

Dans la Loire, le présentateur va manquer à certains d’entre nous. Mireille s’était habituée à ses punchlines, « Il était parfois drôle à balancer les choses, il était différent ». Pour Nadine : « On s’était habitué à son visage, et on avait des nouvelles des régions, alors que BFM TV ne pense qu’à l’international et aux faits divers nationaux ». Enfin pour Camille, « Pernaut, c’est du passé, il faut des jeunes ». Sandra explique qu’elle a lu la presse : son cancer l’a beaucoup éprouvé physiquement. Et psychologiquement, il a changé radicalement sa façon de voir la vie ». « Il a compris qu’il était vieux et veut profiter de sa famille ». Jean-Pierre Pernaut avait expliqué qu’il ne voulait pas faire l’année de trop et se faire virer comme Claire Chazal. Il reste maître de sa carrière et s’assure de nouveaux rendez-vous à l’antenne.

Les autres infos
Les autres infos