Loire : des dates de péremption dépassées de 149 jours

Dans le jour­nal Le Pro­grès, on apprend ce mer­cre­di 13 novembre que de mai à juillet 2016, la supé­rette Proxi de Vio­lay (42) a été contrô­lée deux fois par les ser­vices pré­fec­to­raux. Le gérant a été condam­né par le tri­bu­nal de Roanne car son filet mignon avait dépas­sé la date limite de consom­ma­tion de 149 jours. Ce n’est pas fini. Les bavettes avaient dépas­sé la date limite de 108 jours, des pots de crème de 41 jours.

Il a été condam­né à 1200 euros d’amende, 18 contra­ven­tions à 100 euros et inter­dic­tion de toute négo­cia­tion de pro­duits ali­men­taires pen­dant cinq ans. Le jour­nal explique que l’homme n’est aujourd’hui plus épi­cier, et c’est une bonne nou­velle pour les habi­tants de Vio­lay.



Les autres infos