MAJ : Loire – pour récupérer l’argent, ils explosent le distributeur

Dans la nuit de mercredi à jeudi, autour de 2h du matin, des habitants de Saint-Marcellin-en-Forez sont réveillés par un bruit sourd. Une voiture est en train de brûler.

C’est au 14 avenue de la Libération que la Peugeot 205 est en feu. Cette dernière a servi pour détruire la façade et le distributeur à billets d’un Crédit Agricole de Saint-Just-Saint-Rambert. Les 4 malfaiteurs avaient réfléchi afin que la puissance d’explosion atteigne aussi le deuxième distributeur à l’intérieur de l’agence.

La technique est bien rodée. Les cambrioleurs ont utilisé la méthode dite du « plofkraak ». Une méthode née aux Pays-Bas où elle a été mise au point. Elle consiste à déverser du gaz oxyacétylène dans la fente du distributeur avant de le faire détonner. En général, les distributeurs des banques ne tiennent pas sous le choc de l’explosion. Et c’était le cas sur cette banque de la Loire.

A lire aussi : Des démissions au conseil municipal de Saint-Etienne

Ils ont pris la fuite avec un deuxième véhicule de couleur noire en direction de Chazelles-sur-Lyon.

La multiplication incroyable des attaques

L’affaire ne s’arrête pas là. La même équipe remet ça dans un autre Crédit Agricole. Celui-ci est situé à Bellegarde-en-Forez. La tournée continue. Dans cette même nuit, les voleurs attaquent un troisième distributeur de billets à Marcy-l’Etoile.

Pour les gendarmes, ce sont des professionnels. Tant par la méthode d’attaque que par la multiplication des attaques dans la région. Malgré 3 attaques, les voleurs sont repartis bredouilles. Ils n’auraient pas accédé jusqu’au coffre.

A lire aussi : Mise à pied de deux contrôleurs de la STAS