Loire : Un réseau de proxé­nètes démantelé

C’est le Progrès qui l’annonce dans son édi­tion à paraître ce ven­dre­di 4 mai.

Une femme et trois hommes ont été écroués. Six autres per­sonnes ont été inter­pel­lées et mise en exa­men pour proxé­né­tisme aggra­vé. Ils viennent d’être pla­cés sous contrôle judiciaire.

Les gen­darmes avaient repé­ré des petites annonces sur inter­net, van­tant les faveurs de pros­ti­tuées, dans le Rhône et la Loire (Saint-Etienne et Roanne).

Elles étaient recru­tées par une femme habi­tant la région pari­sienne. Un homme gérait les télé­phones des filles et la loca­tion d’appartements. Ces per­sonnes de natio­na­li­té chi­noise, avaient déjà été condam­nées en 2013 pour proxé­né­tisme et traite d’êtres humains. En 2016, ils étaient sor­tis de pri­son et étaient inter­dits de séjour en France.

 



Les autres infos
Les autres infos