L’OM sombre face à Andrézieux

Le club mar­seillais a subi une véri­table humi­lia­tion (2–0) dès son entrée en lice dans la com­pé­ti­tion face à Andrézieux, un club qui évo­lue en 4e division. 

La crise est pro­fonde et les pro­chains jours risquent d’être agi­tés au centre d’entraînement Louis-Dreyfus : Marseille a été éjec­té de la Coupe de France en 32e de finale, humi­lié 2 à 0 par Andrézieux (National 2) dimanche au stade Geoffroy-Guichard. Sans envie, inca­pable de réagir et auteurs d’une pres­ta­tion col­lec­tive insi­pide mal­gré quelques inten­tions de Florian Thauvin bien esseu­lé, les Olympiens ont livré une bouillie de foot­ball qui pour­rait avoir de lourdes consé­quences sur l’avenir de Rudi Garcia à la tête de l’équipe. «C’est un cau­che­mar, a lâché un Jacques-Henri Eyraud «en colère» à l’is­sue de la ren­contre. On doit faire preuve d’autres valeurs, d’un peu de fier­té, d’un peu d’or­gueil sur­tout, choses que je n’ai pas vues. C’est effec­ti­ve­ment une grande décep­tion une très piètre soi­rée. Il est cer­tain que nous allons regar­der cela tous ensemble, diri­geants et enca­dre­ment pour essayer de comprendre.»

Alors que les atten­tions se foca­lisent sur l’arrivée pos­sible de Mario Balotelli cen­sé réveiller l’at­taque, c’est bien l’avenir de Rudi Garcia qui pour­rait se jouer au cours du mer­ca­to hiver­nal. Car l’ancien coach de Lille et de l’AS Rome donne l’im­pres­sion de n’a­voir aucune solu­tion pour remo­bi­li­ser son groupe qui entame l’année 2019 comme il avait ter­mi­né la pré­cé­dente : de manière catastrophique.

«Non, Rudi Garcia n’est pas menacé»

Avec ce revers contre une équipe évo­luant en qua­trième divi­sion, l’OM en est désor­mais à sept matches consé­cu­tifs sans gagner, toutes com­pé­ti­tions confon­dues. Voilà le club de Frank McCourt éli­mi­né de toutes les coupes, quelles soient natio­nales — la Coupe de la Ligue s’est ache­vée en 8e de finale face à Strasbourg avant la trêve — ou euro­péenne — le club pho­céen a dit adieu à la Ligue Europa dès la phase de groupes. «C’est vrai que ce groupe vit bien mais ce soir cela ne suf­fit plus, a annon­cé Eyraud. C’est ce que j’ai dit aux joueurs. Je ne veux plus entendre que ce groupe vit bien. Je veux qu’ils prennent le tau­reau par les cornes et qu’on oublie cette soi­rée parce que je ne veux plus la revivre». Avant d’af­fir­mer : «Non, Rudi Garcia n’est pas menacé».

Les héros d’Andrézieux, club des envi­rons de Saint-Etienne, s’ap­pellent Bryan-Clovis Ngwabije, défen­seur cen­tral de 20 ans for­mé à Lyon, et Florian Milla, milieu défen­sif de 24 ans for­mé à Saint-Etienne. Ce sont eux qui ont mar­qué contre le club fina­liste de la Ligue Europa la sai­son der­nière. «Ca fait beau­coup de bien, je n’a­vais pas mis un but depuis le début de la sai­son» a com­men­té Ngwabije, qui a ouvert le score et qui rêvait de «tenir jus­qu’à l’ex­ploit» comme il l’a confié sur Eurosport. On n’enlèvera rien aux valeu­reux hommes de Jean-Noël Cabezas mais il faut bien avouer qu’ils ont affron­té une équipe de l’OM au fond du seau, minée par une crise de confiance très inquiétante.

L’OM rejoint les autres mau­vais élèves de la pre­mière divi­sion sor­tis en 32e de finale de Coupe de France same­di, Montpellier, Nîmes et Angers. Viry-Châtillon por­té par 1.500 sup­por­ters a réa­li­sé l’exploit dès same­di, en dis­po­sant (1–0) des Angevins, fina­listes de l’édition 2017. Le club de l’Essonne, pen­sion­naire de Régional 1 (6e divi­sion) s’offrant pour lan­cer l’année un club de l’élite. Les Castelvirois après avoir ava­lé cinq divi­sions d’écart s’installent avec éclat pour la deuxième fois de leur his­toire en 16es de finale, qua­rante ans après leur pre­mière appa­ri­tion, en 1978. L’Entente Sannois-Saint-Gratien (National) a arra­ché son billet dans l’émotion du temps addi­tion­nel (90e + 3 ; but de Rayan Souici) contre Montpellier (4e de Ligue 1). L’AS Lyon Duchère, autre club de natio­nal, a de son côté copieu­se­ment domi­né 3–0 Nîmes (11e de L1). Le Paris SG, qui affronte le club de National 3, le GSI Pontivy ce dimanche soir, est donc prévenu.

Les autres infos