La jolie his­toire de la bou­lan­ge­rie de Jonzieux

L’année 2019 débute bien pour Raphaël et Evelyne. Leur bou­lan­ge­rie était sur le point de fer­mer quand les habi­tants de Jonzieux ont col­lec­té la somme pour que la seule bou­lan­ge­rie du vil­lage puisse res­ter ouverte.

C’est en été que les ennuis débutent. Il fait très chaud dans toute la Loire. Raphael tra­vaille près des fours où la tem­pé­ra­ture atteint par­fois les 37° si on rajoute la météo qui fait mon­ter la tem­pé­ra­ture. Ce n’est plus pos­sible de tenir dans ces condi­tions. Un cli­ma­ti­seur est donc néces­saire. Un coût de 10 000 euros pour Raphaël. Heureusement, l’état sub­ven­tionne une par­tie de l’achat, soit 7000 euros. Il reste 3000 euros à payer.

Une somme que le couple a du mal à trou­ver. La der­nière bou­lan­ge­rie du vil­lage est sur le point de fer­mer. Mais fort heu­reu­se­ment, les Jonzieutaires ne veulent pas voir par­tir le bou­lan­ger. Contacté par 42info.fr, l’un des habi­tants explique : « Vous savez, chez nous, les petits com­merces se font rares, alors nous, on ne vou­lait pas voir par­tir Raphaël et Evelyne ».

Les habi­tants lancent une cam­pagne de crow­fun­ding sur inter­net. L’opération fonc­tionne. Tous les habi­tants par­ti­cipent. Plus de 2700 euros sont col­lec­tés sur inter­net et 1300 euros direc­te­ment à la bou­tique. Raphaël et Evelyne vont conti­nuer à faire du bon pain pour les Jonzieutaires. Une belle his­toire à racon­ter au village.

© pho­to d’lustration 



Les autres infos