Meurtre d’un mar­gi­nal à Roanne

Le pro­cès avait été inter­rom­pu mer­cre­di en rai­son du 1er mai. Il a pu reprendre ce jeu­di 2 mai 2019.

L’accusé était à la barre ce matin pour le meurtre d’un mar­gi­nal à Roanne le 12 juillet 2016. Dans la salle d’audience, des pas­santes au moment des faits racontent que Belkhir D. avait un cou­teau à la main le soir de la tra­gé­die. Un autre témoin, qui a par­ti­ci­pé à la soi­rée arro­sée qui a conduit au meurtre, raconte : « J’étais aux toi­lettes, je vomis­sais, mais c’est lui le cou­pable » en mon­trant l’accusé dans le box. « C’est bien lui qui a por­té le coup car je l’ai vu laver le cou­teau après ». Le témoin raconte que Belkhir D. l’aurait mena­cé pour qu’il ne le dénonce pas à la police. Mais pour l’avocat de la défense, l’homme pré­sente des lacunes dans son témoi­gnage. Il était com­plè­te­ment ivre et aurait eu des trous noirs lors des faits.

Belkhir D. encourt jusqu’à 30 ans de pri­son. Le ver­dict du pro­cès est atten­du vendredi.



Les autres infos