Monnet-Paquet et les péripéties du mois de janvier

Arrivé en 2014, Kevin Monnet-Paquet fait partie des plus anciens joueurs de l’effectif des Verts. Alors quand il est question de parler de la période difficile que traverse le club depuis la défaite à domicile dans le derby, l’ancien joueur de Lorient sait prendre les choses avec du recul et analyse calmement la situation : 

Jusque-là, tout se passait bien et on a l’impression qu’un petit grain de sable est venu enrayer la machine. Dijon a créé un petit coup de flou. Il y a eu pas mal de péripéties, le match de Nantes, celui remis contre Strasbourg, des difficultés pour s’entraîner. C’est un peu pénalisant. Après, Ole Selnaes est parti un peu rapidement, mais on ne gère pas ces aspects-là.


Celui qui est devenu la coqueluche du Chaudron ces dernières saisons reste positif et voit l’avenir s’éclaircir pour son club. Éliminés de toutes les compétitions nationales, les hommes de Gasset peuvent se concentrer à 100% sur le championnat et rêvent d’Europe en fin de saison. 
​Pour continuer à rêver, les Verts doivent bonifier les victoires à domicile par un parcours plus sérieux à l’extérieur, et ça, le couteau suisse de l’ASSE l’a bien compris : “Ceci dit, tout le monde bosse bien, est motivé. Ça va être chaud jusqu’au bout pour l’Europe. Mais on veut être dans le sprint, en retrouvant d’abord la victoire à Geoffroy-Guichard, maintenant qu’on arrive à grappiller des points à l’extérieur.



Vous aimerez lire aussi