Saint-Etienne : Un nouveau restaurant Indonésien

Le 5 rue Lodi à Saint-Etienne va bientôt s’animer. « Le Bali Café » devrait ouvrir début mars juste en face du restaurant « l’Insens ». Ce nouvel établissement remplacera bientôt « Cuisine et vous ». Nous avons rencontré Yann Blandford, le futur dirigeant du « Bali Café ».

Yann Blandford, était restaurateur à Hong Kong. Il dirigeait là-bas une chaîne de crêperies traditionnelles bretonnes dans la capitale de chine. Il y rencontre sa femme etensemble ils décident de venir en France s’installer à Saint-Etienne. « Je suis originaire de la Loire, revenir à Saint-Etienne était pour moi logique ». Le jeune homme d’affaires va proposer une décoration Balinaise. Sur les murs, des fresques de danseuses de Bali. Dans l’assiette, des plats typiques de la street-food indonésienne.

Vous pourrez déguster le gado-gado, également appelé lotek. Ce plat est une salade indonésienne composée de divers légumes blanchis ou cuits à la vapeur, accompagnés  d’œufs durs, de pommes de terre bouillies, de tofu et tempeh frits, lontong ou ketupat (gâteau de riz), et qui est servie avec une sauce piquante aux cacahuètes. A déguster aussi, le Soto : c’est une délicieuse soupe de bouillon de poule avec des épices, que l’on appelle “les épices de longue vie” : le gingembre frais et le curcuma frais associées au lait de coco, à la citronnelle, aux graines de cumin, au combava, à la feuille de citronnelle. « Tout sera fait maison avec des produits frais » explique Yann Blandford.

Le soto ayam

Il faudra aussi goûter au Nassi Goreng, c’est le riz sauté le plus connu en Indonésie, accompagné de légumes croquants. L’après-midi, « Le bali Café » se transformera en coffee-shop. On se posera autour de pancakes à la banane, on dégustera des smoothies avec une multitude de saveurs. « C’est un nouveau concept qu’on appelle smoothie ball. Au lieu d’être servis dans des verres, on les sert dans des bols et on les décore avec des fruits et des granolas ».

Côté tarifs, les plats du jour seront à 11€. Les entrées et les desserts à 4€. « On va proposer une formule entrée + plat ou plat + dessert à 14,50€. Pour terminer, nos clients pourront déguster le café indonésien » explique Yann Blandford. « On va travailler avec la maison Chapuis à Saint-Etienne ». C’est un café assez fort mais tout de même adapté au goût des Français. « C’est un café qui pourra très bien être travaillé avec du lait pour réaliser des cappuccinos ». Yann Blandfort, souhaite faire venir de nouveaux cafés comme le café de Toraja : un café d’une grande finesse aux notes de pain d’épices, de fève tonka et de cacao. Une belle matière en bouche, harmonieuse avec des arômes plus complexes et une longueur en bouche notable. On est impatient de goûter aux saveurs de l’Indonésie.

Le Bali Café, 5 rue Lodi à Saint-Etienne, à Saint-Etienne.



Vous aimerez lire aussi