Morte asphyxiée par une saucisse

Un homme de 50 ans est jugé à Saint-Etienne pour un décès suspect. Sa mère est décédée en novembre 2016 à leur domicile de la capitale de la Loire.

C’est le 2 novembre 2016 que l’on retrouve une femme de 70 ans dans son appartement à Saint-Etienne. Elle vivait avec son fils de 50 ans. Des témoins avaient remarqué des traces de violence sur le corps de la victime. « Elle avait peur de son fils » raconte un témoin au journal Le Progrès. « Elle disait que son fils la frappait ».

Pour le fils, pas question d’accepter ce que dit le voisinage. « Toutes ces personnes mentent, je n’ai jamais battu ma mère ».

Après enquête : la cause de la mort serait un morceau de saucisse dans le larynx qui a bloqué la respiration de la victime. Mais dans cette enquête, deux versions sont mises en avant : soit une introduction forcée de l’aliment par un tiers, explique le légiste, soit un étouffement accidentel, explique la défense. Cette dernière va plaider l’acquittement.

Depuis une dizaine d’années, l’homme de 50 ans était revenu vivre chez sa mère dans ce tout petit appartement de la place du Forum, à Saint-Etienne. Dans l’entourage de la famille, on explique « que la cohabitation était difficile mais c’était son fils et elle l’aimait… » L’accusé encourt jusqu’à 20 ans de prison.