Mutation du virus : vac­cin tou­jours valable ?

Une nou­velle souche du coro­na­vi­rus a été détec­tée au Royaume-Uni ces der­niers jours. Selon les auto­ri­tés bri­tan­niques, cette nou­velle variante détec­tée dans le sud de l’Angleterre peut se pro­pa­ger plus rapi­de­ment. D’après le ministre bri­tan­nique de la san­té Matthew Hancock, elle aurait déjà conta­mi­né près d’un mil­lier de personnes.

En Afrique du Sud, une nou­velle variante du coro­na­vi­rus a éga­le­ment été détec­tée, ce qui pour­rait expli­quer la rapi­di­té des trans­mis­sions de cette seconde vague qui touche éga­le­ment des patients plus jeunes, a annon­cé le ministre de la Santé. L’Afrique du Sud est de loin le pays le plus tou­ché du conti­nent afri­cain avec envi­ron 25 000 morts et plus de 900 000 cas positifs.

Un effet sur le vaccin ?

Alors que la cam­pagne de vac­ci­na­tion bat son plein outre-Manche, ce rebon­dis­se­ment génère de sérieuses pré­oc­cu­pa­tions, les vac­cins contre le Covid-19 étant éla­bo­rés à par­tir des souches de virus les plus répan­dues. Le consor­tium scien­ti­fique bri­tan­nique COG-UK s’est néan­moins voulu

ras­su­rant quant à cette muta­tion du Sars-CoV‑2 : “Rien n’indique pour le moment que cette nou­velle souche cause un taux de mor­ta­li­té plus éle­vé ou qu’elle affecte les vac­cins et les trai­te­ments, mais des tra­vaux urgents sont en cours pour confir­mer cela.”

Selon le méde­cin-chef de l’Angleterre, Chris Whitty, les symp­tômes liés à cette nou­velle variante ne semblent pas dif­fé­rents des variantes déjà connues du virus. Les auto­ri­tés bri­tan­niques essayent éga­le­ment de déter­mi­ner si la même souche a pu se pro­pa­ger dans d’autres pays, notam­ment en Afrique du Sud, où une nou­velle muta­tion du coro­na­vi­rus a été détectée.

Les autres infos