Nos conseils de noël

Comment pas­ser un bon Noël en toute séré­ni­té digestive ?

Rien ne sert d’ar­ri­ver affa­mé pour se mettre à table. Au contraire, man­gez nor­ma­le­ment, équi­li­bré. Vous pou­vez même faire un petit goû­ter com­po­sé d’un thé avec une poi­gnée de fruits secs tels que des noix ou des noi­settes, ce qui vous per­met­tra de ne pas vous ruer sur les pre­miers petits fours !

- Préférez une coupe de cham­pagne ou un verre de vin aux alcools forts, plus lourds à digé­rer. De même, évi­tez les “diges­tifs”, qui comme leurs noms ne l’in­diquent pas sont très lourds à digé­rer. L’alcool n’aide pas à digé­rer, bien au contraire, il ralen­tit la vidange de l’es­to­mac et entraîne des phé­no­mènes d’in­con­fort. Astuce : buvez un verre d’eau entre chaque verre d’al­cool, cela ralen­ti­ra l’ab­sorp­tion du sucre. Et dans ce domaine, vous le savez, le moins sera le mieux.

Mangez un peu de tout sans vous pri­ver tout en écou­tant votre esto­mac et votre satié­té. N’abusez pas du fro­mage ou du des­sert. Pour une bonne diges­tion : pen­sez à bien mas­ti­quer, de même pré­fé­rez les ali­ments cuits plu­tôt que crus.

- Entre le réveillon du 24 et du 31 décembre, repre­nez une ali­men­ta­tion nor­male et équi­li­brée, en limi­tant les cho­co­lats et autres gour­man­dises de sai­son si vous ne vou­lez pas prendre des kilos super­flus pour la nou­velle année !

Oubliez les remèdes de grand-mères qui pro­mettent de faire digé­rer après des repas trop lourds. Le len­de­main du réveillon, si vous pei­nez à digé­rer, buvez beau­coup d’eau, cela per­met­tra à l’or­ga­nisme d’é­li­mi­ner et de se réhydrater.

- Enfin, en cas de mal de tête post-réveillon, évi­tez l’as­pi­rine qui freine la diges­tion de l’al­cool et pré­fé­rez le paracétamol.

Toute l’équipe de 42info.fr vous sou­haite un bon réveillon et un mer­veilleux Noël.

 

 

 

 

Les autres infos