Nouveau Théâtre Beaulieu : la colère monte au conseil municipal



Lundi soir, en mai­rie de Saint-Etienne, il y a eu des échanges mus­clés sur le sujet. Face à l’opposition, le maire, Gaël Perdriau est res­té droit dans ses bottes. Il a bien confir­mé que l’avenir du NTB n’est pas à l’ordre du jour. L’avenir du Nouveau Théâtre est donc très sombre et on se dirige vers une dis­pa­ri­tion de cette structure.

Les échanges entre le maire et l’élu d’opposition Pierrick Courbon ont été très ten­dus, voire vio­lents. « Vous allez finir le tra­vail des incen­diaires et finir le tra­vail » explique Mr Courbon. Gaël Perdriau réplique : « Monsieur Courbon, les pro­pos que vous tenez ce soir sont indignes d’un élu. Je vous le dis, je n’en res­te­rai pas là ».

Le sujet du NTB est un vrai brû­lot, lire notre der­nier sujet ICI. « Aujourd’hui on parle de la sur­vie ou de la dis­pa­ri­tion du NTB à Saint-Etienne. «Cette struc­ture mérite d’être res­pec­tée car elle a été, avant tout chose, vic­time d’un incen­die cri­mi­nel » a jugé Pier­rick Courbon.

« Lorsqu’on veut tuer son chien, on l’accuse d’avoir la rage » lance-t-il. « Pourquoi la sub­ven­tion du dépar­te­ment de 20 000 euros ne figure-t-elle pas au vote du conseil de ce soir ? » demande Myriam Ulmer, élue nou­velle gauche.

Les expli­ca­tions de Gaël Perdriau

Le maire de Saint-Etienne donne son expli­ca­tion : « Cette asso­cia­tion, le Nouveau Théâtre Beaulieu, affiche un fort défi­cit depuis 2012. Elle a une tré­so­re­rie néga­tive de plus de 20 000 euros. Et lors de l’incendie de 2016, j’étais sur les lieux avec mes adjoints. J’avais pris l’engagement de mettre tout en œuvre pour pour­suivre les acti­vi­tés du NTB. Et je dois avouer que j’ai été très sur­pris par le peu d’activité qu’il y avait à relo­ca­li­ser. Les sub­ven­tions accor­dées à la struc­ture doivent aller au public et non à finan­cer le cachet des artistes du Festival des Arts Burlesques (géré par l’association du NTB). C’est pour ça que j’ai deman­dé la sépa­ra­tion des deux struc­tures (le NTB et le fes­ti­val). Après des mois de réunion, nous avons pris la déci­sion de sus­pendre la sub­ven­tion. Ce n’est pas la déci­sion d’un seul homme mais une déci­sion col­lé­giale. Je suis comp­table de l’argent public » a conclu Gaël Perdriau. Le maire de Saint-Etienne n’est pas contre la construc­tion d’une struc­ture qui répond aux attentes des habi­tants, mais ça ne sera pas le Nouveau Théâtre Beaulieu. 



Les autres infos