Les policiers de Saint-Étienne « Un collègue qui devrait finir à 18h va peut-être finir à une ou deux heures du matin »

Le couvre-feu est obligatoire sauf attestation. Les habitants s’exposent à une amende de 135 euros s’ils ne respectent pas les règles du gouvernement. Le coupable peut risquer jusqu’à six mois de prison et 3 750 euros s’il fraude trois fois.

C’est déjà tendu avec la population. Les gens vont être un peu plus excédés

Pierre Cognard, représentant du syndicat de police « Alliance » à Saint-Étienne pense que la nouvelle mission de la police va perturber la vie des forces de l’ordre. Au micro de nos confrères et amis de TL7, il sexprime : « On ne sait pas trop comment ça va se concrétiser sur le terrain, mais des services vont être impactés. Un collègue qui devrait finir à 18h va peut-être finir à une ou deux heures du matin. C’est déjà tendu avec la population. Les gens vont être un peu plus excédés par rapport à ces mesures fermes mais néanmoins nécessaires. Nous sommes policiers, nous avons des instructions à appliquer et les collègues sont consciencieux dans leur travail et ils le font bien ».

Les autres infos
Les autres infos