Porter un masque dans la rue à Saint-Étienne ? Pas encore obligatoire

0 Partages

C’est fait, et ça embête de nombreux habitants à Lille, Nice et dans l’Ain. Dans certaines villes de France, le port du masque est obligatoire dans toutes les rues et pas seulement dans les magasins ou dans les transports en commun. Pourrait-on connaître cette situation à Saint-Étienne ? Ce n’est pas au programme. Ni dans la capitale ligérienne ni dans les autres villes de la Loire.

« C’est impensable » annonce Martine, stéphanoise. « Ça donne chaud, on respire son propre air, c’est insoutenable cette idée de porter le masque dès la sortie de son palier, non, non et non, jamais je ne ferai ça ». La stéphanoise est catégorique sur le sujet.

Pourtant, que ce soit dans certaines rues, sur les marchés ou lors des grands rassemblements, de plus en plus de maires ou de préfets décident de rendre obligatoire le port du masque en extérieur. « Pour Maxime : « je ne veux pas porter un masque quand je vais me balader. L’air libre et la brise du matin c’est bon pour la santé, non ? » questionne l’habitant de Villars.

Le 29 juillet, Le Parisien annonçait que le ministre de la Santé, Olivier Véran, avait recommandé le port du masque en extérieur dans certaines situations, notamment si la distanciation d’au moins un mètre ne pouvait pas être respectée. Deux jours plus tard, il annonçait autoriser les préfets à prendre des arrêtés autorisant le port du masque.

A lire aussi : Deux femmes brûlées : jet d’acide et coups de couteau 

De plus en plus de villes franchissent donc le pas. Et la liste continue à s’allonger : ce dimanche 26 juillet, on apprenait par exemple que le masque serait obligatoire dans certains quartiers de Tours de 18 heures au lever du soleil, à partir du vendredi 7 août.

Sandra qui habite Andrézieux n’en croit pas ses oreilles. « Un masque obligatoire partout, même dans la rue ? Dès le lever du soleil ? Franchement, je respecte les barrières de sécurité, le port du masque dans les magasins, OK, mais dans les rues et les parcs, je ne suis pas d’accord ». Dans la Loire, on passe en dehors des filets et pour le moment aucune directive n’est retenue, ni du côté de la préfecture ni du côté des mairies.

Les autres infos