Porter un masque dans la rue à Saint-Étienne ? Pas encore obligatoire

C’est fait, et ça embête de nom­breux habi­tants à Lille, Nice et dans l’Ain. Dans cer­taines villes de France, le port du masque est obli­ga­toire dans toutes les rues et pas seule­ment dans les maga­sins ou dans les trans­ports en com­mun. Pourrait-on connaître cette situa­tion à Saint-Étienne ? Ce n’est pas au pro­gramme. Ni dans la capi­tale ligé­rienne ni dans les autres villes de la Loire.

« C’est impen­sable » annonce Martine, sté­pha­noise. « Ça donne chaud, on res­pire son propre air, c’est insou­te­nable cette idée de por­ter le masque dès la sor­tie de son palier, non, non et non, jamais je ne ferai ça ». La sté­pha­noise est caté­go­rique sur le sujet.

Pourtant, que ce soit dans cer­taines rues, sur les mar­chés ou lors des grands ras­sem­ble­ments, de plus en plus de maires ou de pré­fets décident de rendre obli­ga­toire le port du masque en exté­rieur. « Pour Maxime : « je ne veux pas por­ter un masque quand je vais me bala­der. L’air libre et la brise du matin c’est bon pour la san­té, non ? » ques­tionne l’habitant de Villars.

Le 29 juillet, Le Parisien annon­çait que le ministre de la Santé, Olivier Véran, avait recom­man­dé le port du masque en exté­rieur dans cer­taines situa­tions, notam­ment si la dis­tan­cia­tion d’au moins un mètre ne pou­vait pas être res­pec­tée. Deux jours plus tard, il annon­çait auto­ri­ser les pré­fets à prendre des arrê­tés auto­ri­sant le port du masque.

A lire aus­si : Deux femmes brû­lées : jet d’acide et coups de couteau 

De plus en plus de villes fran­chissent donc le pas. Et la liste conti­nue à s’al­lon­ger : ce dimanche 26 juillet, on appre­nait par exemple que le masque serait obli­ga­toire dans cer­tains quar­tiers de Tours de 18 heures au lever du soleil, à par­tir du ven­dre­di 7 août.

Sandra qui habite Andrézieux n’en croit pas ses oreilles. « Un masque obli­ga­toire par­tout, même dans la rue ? Dès le lever du soleil ? Franchement, je res­pecte les bar­rières de sécu­ri­té, le port du masque dans les maga­sins, OK, mais dans les rues et les parcs, je ne suis pas d’accord ». Dans la Loire, on passe en dehors des filets et pour le moment aucune direc­tive n’est rete­nue, ni du côté de la pré­fec­ture ni du côté des mairies.

Les autres infos