Pour la réou­ver­ture de l’événementiel, la CCI tape du poing

Les ligé­riens saturent de ne plus pou­voir sor­tir et pro­fi­ter des évé­ne­ments du dépar­te­ment. La Foire de Saint-Etienne, les salons, les expos sont en off. Les pro­fes­sion­nels du spec­tacle sont au chômage.

Aujourd’hui, c’est au tour de la CCI et les pro­fes­sion­nels de l’évènementiel demandent fer­me­ment au gou­ver­ne­ment que, à la fin du mois de jan­vier, une date soit fixée  pour orga­ni­ser des évé­ne­ments dans la Loire. 18 000 entre­prises se joignent  à la CCI de Lyon/Saint-Etienne pour que les acti­vi­tés reprennent. Ils veulent qu’au 31 mars, ils puissent travailler.

Les autres infos