Pourquoi des jeunes mineurs dorment dans la rue à Saint-Étienne dans le froid ?

C’est la « Maison Solidaire » qui nous alerte sur ces faits. Des mineurs dorment actuel­le­ment dans les rues de Saint-Étienne. « Personne n’en parle et la situa­tion devient dra­ma­tique avec cet hiver 2020 » explique un membre de l’association. Elle publie sur son mur Facebook des mes­sages d’alerte pour « que ça se sache et que les poli­tiques réagissent. Des citoyens sont dans le froid avec des tem­pé­ra­tures en des­sous de zéro degré. »

« Ni Gaël Perdriau, ni Catherine Séguin ne réagissent »

Pour les asso­cia­tions qui leur viennent en aide, ni le dépar­te­ment, ni la pré­fec­ture, ni la mai­rie et ni mon­sieur le maire Gaël Perdriau n’apportent une réponse. Il y a pour­tant une loi. Et depuis mars 2020, il existe un arrêt de la Cour Européenne des Droits de l’Homme qui oblige l’état fran­çais à four­nir nour­ri­ture et héber­ge­ment aux mineurs iso­lés pen­dant le confi­ne­ment, afin d’être en règle avec le texte de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant. « Mais à Saint-Etienne, la loi n’existe pas ? » Catherine Séguin, la nou­velle pré­fète de la Loire, n’a, pour l’heure, pas réagi à l’appel des asso­cia­tions stéphanoises.

 

© Image Fondation Abbé Pierre.

Les autres infos