Record d’interventions de la gen­dar­me­rie dans la Loire en un week-end : 180 appels

La gen­dar­me­rie de la Loire nous informe qu’elle est inter­ve­nue 180 fois dans la nuit du 25 au 26 juillet. Pourquoi ? « On note des inter­pel­la­tions à cause de la fer­me­ture des dis­co­thèques. Là où les jeunes s’amusaient, aujourd’hui ils font des bêtises, et c’est déplo­rable » explique notre inter­lo­cu­teur gen­darme. 42info.fr a réa­li­sé un dos­sier sur la fer­me­ture des dis­co­thèques. Vous com­pren­drez un peu mieux l’étendue du pro­blème.

Il y a des fêtes entre jeunes qui ne sont pas offi­cielles, et sou­vent ça dégé­nère. Bagarres, tapages noc­turnes, vols. « Souvent les pro­blèmes sont liés à la consom­ma­tion d’alcool » annonce le mili­taire à 42info. « Jamais rien de grave. Mais c’est assez gênant ». Il y a eu une Rave-Party non décla­rée en pré­fec­ture dans le Roannais. Des pro­blèmes à Pélussin, Saint-Priest-La-Prugne. La police note un rebond d’interventions dans Saint-Étienne Métropole. « Il faut occu­per les jeunes, et les parents doivent s’y atte­ler, c’est votre rôle de l’é­crire » pré­vient le gendarme.

Les autres infos
Les autres infos