Régionales dans la Loire : Macron n’a pas l’intention de parler

Après les élections régionales, départementales et la conséquente défaite de LaREM, Emmanuel Macron a choisi de ne pas faire de commentaire.

Le taux d’abstention a connu cette année un taux record. Les Français se désintéressent du vote. Pourtant, le Premier ministre fait un appel à la mobilisation sur les réseaux sociaux, mais rien n’y a fait. « Ça montre à quel point le cycle abstentionniste enclenché depuis des années s’est accéléré depuis le début du quinquennat d’Emmanuel Macron, où l’abstention a été majoritaire dans tous les scrutins : législatives (57,36% au second tour, ndlr), européennes (49,88%, ndlr), municipales (58,6% au second tour en juin dernier, ndlr)», avait analysé le directeur Opinion de l’Ifop Frédéric Dabi ce vendredi sur LCI.

 

La multiplication des médias n’aide pas aux votes

 

Les Français se plaignent souvent d’avoir trop de choix en politique. Trop de partis, trop d’interlocuteurs parmi les politiques au niveau local. Mais dans notre pays, les médias sont aussi coupables de ce taux record d’abstention. La multiplication des débats et des supports n’aide pas. Pour Éric, habitant à Saint-Étienne et interrogé pour cet article, « entre les pseudo-spécialistes de LCI et de BFMTV, j’ai décroché et j’ai préféré me mettre un film sur Netflix ». Pour Caroline, « Les politiques préfèrent jouer le rôle de commerciaux plutôt que d’expliquer à quoi servent ces élections  C’est le cas de Laurent Wauqiez, de Arlette Bernard, ou de Jean-François Barnier dans la Loire ». Pour de nombreux Français, la peur d’un nouveau duel Macron – Le Pen n’est pas à exclure. Le désintérêt va possiblement vers cette combinaison. Si Emmanuel Macron ne communique pas, c’est aussi qu’il sait que cela rajouterait de l’huile sur le feu d’une opinion qui se désintéresse de plus en plus du civisme.

Les autres infos
Les autres infos