RÉMY CABELLA : “la priorité c’est Ghislain Printant”

Auteur d’une superbe saison avec l’ASSE, Remy Cabella s’est ensuite envolé en Sardaigne pour y affronter avec la Corse la toute nouvelle sélection sarde. Pour l’occasion, il a accordé un entretien à ONZE MONDIAL où il clame son amour pour son île, revient sur la saison des Verts et se penche sur l’exercice 2019-2020 et la Ligue Europa.

Tout d’abord, qu’est-ce que ça te fait de représenter ton île ?

C’est que du bonheur parce qu’on représente quelque chose. Je le ressens comme cela. Ça me fait chaud au cœur d’apprendre que je vais jouer pour la Corse. J’attends ce match avec impatience, c’est incroyable. Même quand j’étais à l’entraînement avec l’ASSE, je leur disais, ne me blessez pas j’ai un match avec la sélection. Ça me tient tellement à cœur de représenter mon pays, car pour moi c’est comme un pays, c’est beau.

On a l’impression de voir une bande de potes, c’est le cas ?

C’est exactement ça. Que de la bonne ambiance, tout le monde se retrouve même si certains se côtoient en jouant contre ou dans la même équipe. Ce n’est pas les vacances, car il y a le match, mais c’est une bande de potes qui rigole, qui s’amuse, qui profite et on terminera par cette rencontre.

Quel est l’enjeu de ce match pour toi ?

Gagner, gagner. De toute façon, dans tout ce que je fais, je ne pense qu’à gagner. Même lors des matchs amicaux, je veux gagner, ça ne veut rien dire pour moi « amical ». Comme l’a dit le coach, pour qu’on entende parler de nous, il faut gagner. Si tu gagnes, on va parler de toi et ça montre une bonne image de nous, ça prouvera qu’on a envie de montrer quelque chose. On vit un super moment, c’est magnifique. J’aurais aimé que ça dure un peu plus longtemps, qu’on profite plus !