Rencontre avec Oldelaf à l’occasion de son concert à Saint-Etienne

Le 29 novembre 2018, le chanteur Oldelaf est sur la scène du Fil de Saint-Etienne. Sa chanson française est pleine d’humour et plaît à la fois aux parents et aux enfants. Il présente, en ce moment, son nouvel album « Goliath »sur les scènes de France. Rencontre avec ce chanteur amuseur.

L’interprète de la « Tristitude » vient de sortir « Goliath », son huitième album. Sur cet album, quatorze titres bien plus musicaux et plus produits que ce qu’on avait écouté auparavant. Oldelaf est tombé très jeune dans la musique « J’ai commencé le conservatoire étant enfant. Je voulais faire de la guitare mais le professeur m’a dit qu’on ne faisait pas de guitare quand on se rongeait les ongles (rire). Alors j’ai fait du piano. Mais, à l’époque, il y avait des devoirs du conservatoire à apprendre, donc j’ai fini par arrêter le conservatoire à 13 ans ».

Oldelaf continuera à apprendre la musique en autodidacte à son rythme, sans professeur. « J’ai vraiment commencé la musique lorsque je suis parti du conservatoire, et là, j’ai finalement progressé très vite ». Oldelaf finira par jouer à la fois du piano et de la guitare. Il sera pendant une période,pianiste de bar.

La musique est dans le sang d’Oldelaf : « Les artistes qui m’ont inspiré sont notamment Alain Souchon, et moins connus, les VRP. J’ai aussi adoré toute la musique des Beatles. C’est pour moi un groupe qui m’a beaucoup marqué. Je rêverais de faire un duo avec Paul Mc Cartney (rire) ».

Ses textes, Oldelaf s’en inspire par le voyage. Particulièrement lorsqu’il est en tournée. « J’écris lorsque je suis dans le train, en camion de la tournée. Lorsque je vais d’un endroit à un autre, lorsque je rencontre les gens ». Le chanteur explique que lorsqu’il arrive dans une nouvelle ville, les mots lui viennent. Saint-Etienne lui inspirera-t-il une chanson ?

Si vous écoutez ses chansons, vous comprendrez que le chanteur préfère les individus avec des failles. « Je n’aime pas les héros » nous rapporte-t-il. « Mon acteur préféré a toujours été Pierre Richard. Je n’ai jamais été fan des supers héros de Marvel et des Comics. Il y a toujours beaucoup plus à dire sur les personnes plus faibles. Le mythe de Superman ne m’a jamais excité. Justement, Alain souchon représente bien ce personnage frêle et sensible, anti-héros».

Lors de son concert au Fil de Saint-Etienne, Oldelaf propose un vrai spectacle. C’est de la chanson avec des personnages sur la scène « On est 6 sur scène, c’est un gros show avec des histoires qui arrivent tout au long du spectacle. Vous verrez que, sur scène, je n’arrive pas à garder le contrôle de tous ces personnages qui interviennent. C’est un mélange de concert et de spectacle ».

Le disque s’appelle « Goliath », autant en hommage au géant aux pieds d’argile qu’à son petit vainqueur, David. Un album qui appartient aussi au public puisqu’il a été financé par les fans,« ma communauté », explique le chanteur.

Un financement qui a été fait via la plateforme de financement participatif KissKissBankBank. « Même si j’ai eu pas mal de médiatisation à une époque, je ne passe pas souvent à la télé, mon public est important. C’est lui qui remplit les salles. J’essaie d’être présent sur les réseaux sociaux. Je suis connu par la scène et par internet, même si les réseaux sociaux ne sont pas forcément mon truc, je me force à faire des petites vidéos et à être présent sur les réseaux pour justement entretenir cette communauté».

Les projets, Oldelaf en a plein. Après avoir été chroniqueur sur Europe 1 et RTL, le chanteur aimerait avoir sa propre émission de radio. Une belle façon de partager son humour. « Faire la comédie, j’adore ça, ça m’amuse beaucoup ». Le cinéma : le chanteur ne cache pas son envie de commencer une carrière d’acteur. « J’ai joué dans quelques séries, mais je n’ai jamais étudié la comédie ». Oldelaf veut prendre son temps. Si un projet de film arrive, il l’étudiera avec plaisir. Pour le moment, le chanteur continue sa tournée en France, à la rencontre de son public, pour partager ses chansons et son humour qui est communicatif.

Ecoutez l’album Goliath d’Oldelaf :



Vous aimerez lire aussi